Je me connecte




Mot de passe oublié ?


Bébé aux sports d'hiver…

bébé à la neige

Les cimes enneigées, le grand air, le soleil : vous en rêvez, mais comment en faire profiter bébé ? Si vous ne voulez pas prendre de risques et passer de bonnes vacances, quelques précautions s'imposent…

L'altitude : ne "visez" pas trop haut !

Plus on s'approche des sommets, plus l'oxygène se fait rare et plus la pression baisse : l'organisme de bébé s'acclimatera difficilement à ces conditions atmosphériques particulières.

Jusqu'à son premier anniversaire, choisissez une station de moyenne montagne, située à 1 200 mètres maximum.

Au-delà d'un an, il peut séjourner plus haut, mais sans dépasser 1 800 mètres. C'est seulement à l'approche de sa deuxième année qu'il n'y a plus de restrictions (sauf problème médical spécifique). De plus, ayant bien acquis la marche, bébé pourra commencer à s'adonner aux plaisirs de la neige.

Lors des derniers kilomètres en voiture, pour monter à la station, ne roulez pas trop vite et faite des pauses pour que l'adaptation soit progressive. Pour éviter les douleurs aux oreilles, donnez régulièrement à boire au bébé. Et s'il est enrhumé, mouchez-le souvent.

N'emmenez jamais les tout petits sur un téléphérique ou un télésiège, car le changement l'altitude serait beaucoup trop brutal.

Les premières nuits d'un bébé à la montagne sont parfois agitées : ne vous inquiétez pas, généralement tout rentre dans l'ordre très vite, d'autant plus que les journées au grand air risquent de le fatiguer.

Le soleil : écran total et lunettes noires !

En montagne, les rayons ultra-violets (UV) et infrarouges sont encore plus dangereux…

Ils sont moins filtrés, même si le temps est nuageux ou s'il y a du brouillard ! De plus le rayonnement direct est majoré par la réverbération de la neige.

Attention ! Le froid, surtout si le ciel est voilé, peut donner une fausse impression de sécurité : le soleil ne "chauffe" pas, mais les rayons peuvent tout de même entraîner de graves problèmes.

En toutes circonstances, la peau et les yeux doivent être impérativement protégés…

La peau

Fine, claire et peu lubrifiée, la peau de bébé est fragile et très sensible aux agressions extérieures (soleil, froid, frottements…).

Au moins toutes les 2 heures, appliquez-lui de la crème solaire (indice supérieur à 30) et du stick à lèvres (de préférence, chaque membre de la famille doit avoir le sien, pour éviter la transmission des microbes).

Seul le visage étant exposé (voire juste les pommettes et le bout du nez !), cette précaution indispensable ne vous prendra pas beaucoup de temps…

En fin de journée, hydratez bien son visage avec une crème après-soleil pour peaux sensibles.

Les yeux

Insuffisamment développés, les yeux des enfants ne filtrent pas correctement les UV.
Toutes les parties de l'oeil peuvent être atteintes, avec un risque de graves séquelles.
Sans protection, l'enfant est exposé à des problèmes à court et à long terme.
Certaines lésions sont réversibles : inflammation (conjonctivite) ou brûlures de la cornée (kératite).

D'autres complications peuvent être définitives : altération du cristallin ou de la rétine entrainant une baisse de la vision, voire une cécité).

Et bien sûr, les paupières peuvent être rapidement le siège de graves coups de soleil.

Les lunettes de soleil permettent de prévenir ces risques, à condition de choisir le bon modèle…

Les montures doivent être adaptées au visage de l'enfant (pour ne pas glisser sur leur petit nez !), être résistantes aux chocs, bien protéger sur les côtés et ne pas provoquer de gelures avec le froid (pas de monture métallique !).

Les verres doivent porter la mention CE (norme européenne), être suffisamment filtrants (indice 3 ou 4) et incassables (pour éviter tout accident en cas de chute).

Si votre bébé ne supporte vraiment pas les lunettes, à défaut vous pouvez lui mettre une casquette à large visière sous sa cagoule.

Attention ! N'achetez pas de lunettes "jouets" : les verres sont teintés (et donc la pupille se dilate) mais ne filtrent pas les UV auxquels l'oeil se retrouve encore plus exposé !

Le froid : protection maximum !

Les enfants sont plus sensibles au froid que les adultes…

Prévoyez un nombre suffisant de vêtements pour habiller bébé avec plusieurs épaisseurs (body, sous-pull, pulls, collants, combinaison…) et pouvoir le changer s'il est humide.

Les extrémités du corps (tête, mains et pieds), plus fragiles, doivent être particulièrement protégées (moufles, écharpe, cagoule…).
Ne faites pas de trop longues promenades avec bébé, dans un sac à dos ou une poussette : vous vous réchaufferez en marchant, mais lui sera immobile !

Dans tous les cas, couvrez-le bien, sans pour autant le transformer en "momie" : il doit avoir bien chaud, mais avec une certaine liberté de mouvement !
Sortez plutôt en milieu de journée (entre 11 heures et 15 heures) : il fait moins froid, surtout si le temps est ensoleillé.

Quelques conseils de prudence…

Ne faites jamais de ski avec bébé dans un sac à dos : hormis le problème du froid, déjà évoqué, vous n'êtes pas à l'abri d'une chute ou d'un skieur "kamikaze" qui vous percute.

Vers l'âge de 2 ans, vous pouvez initier votre bébé à la luge, sur des pentes très douces, pas trop longtemps (maximum 40 minutes) et en lui mettant un casque.

3 ans est l'âge idéal pour commencer le ski : les capacités de coordination sont acquises et l'enfant encore petit, très près du sol, reste plus facilement en équilibre. Mais respectez sa motivation et son rythme ! Au début, 1 heure de cours, 1 ou 2 fois par jour, semble raisonnable. Et attention : le port du casque est impératif !

Malgré un maximum de précautions, un problème de santé peut survenir pendant votre séjour. Programmez le N° de téléphone du médecin de la station sur votre portable : en cas d'urgence, vous ne paniquerez pas en cherchant ses coordonnées !

Le grand jour est arrivé ! Vêtements, accessoires, joujoux, trousse à pharmacie et produits divers sont bien rangés dans la valise de bébé : mais n'oubliez pas son doudou…et son carnet de santé !

D'une manière générale, si vous avez un projet de vacances avec bébé (montagne, mer, pays étranger…), parlez-en à votre médecin ! En fonction de l'âge de votre enfant, il vous indiquera éventuellement les destinations à éviter et vous donnera tous les conseils pratiques pour passer un séjour en toute sérénité. 


Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)


Sources : www.mdem.org - www.inpes.sante.fr - www.soleil.info - www.sfpediatrie.com

Mise à jour le Dimanche, 05 Février 2012 10:23
 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…