Je me connecte




Mot de passe oublié ?

Bébé en voiture...

Bébé en voiture

Pour chaque déplacement en voiture, même très court, une vigilance de tous les instants s’impose. A l’heure des départs en vacances, redoublez de prudence et préparez bien votre voyage ! Pour le confort et la sécurité de bébé, suivez le guide…

Installez bien bébé !

Choisissez un siège auto (ou un lit nacelle) homologué et adapté à l’âge de l’enfant.

 

Vérifiez la fixation sur le siège et attachez correctement bébé. Pour plus d’informations, nous vous conseillons de consulter l’article consacré à ce sujet.

 

Ne voyagez jamais avec un enfant sur vos genoux : en cas de choc ou de freinage d’urgence, il serait propulsé violemment et vous ne pourriez pas le retenir. Sans compter que la loi oblige à attacher les enfants en voiture.

 

Posez des pare-soleil sur les vitres pour éviter une insolation. S’ils sont fixés avec des ventouses, attention à ce que bébé ne puisse pas les détacher et les avaler !

 

Ne rangez pas d’objets lourds ou durs sur la plage arrière du véhicule : en cas d’arrêt brusque, ils risqueraient de tomber et blesser votre tout-petit.

 

Habillez-le de préférence avec des vêtements clairs et en coton, pour limiter la transpiration.

 

Vérifiez le réglage de la climatisation et du chauffage : bébé doit voyager dans une atmosphère tempérée, mais ne transformez pas la voiture en frigo ou en sauna !

 

Et en roulant, évitez aussi d'ouvrir les vitres en grand !

Ayez tout le nécessaire à portée de main !

En premier lieu, un biberon d’eau : donnez-lui régulièrement à boire, surtout s’il fait très chaud.

 

Un brumisateur pour le rafraîchir de temps en temps.

 

De quoi préparer son repas (lait, petits pots…) et changer sa couche.

 

Un bavoir et un rouleau de sopalin.

 

Une tenue de rechange, en cas de vomissement ou de fuite.

 

Et bien sûr, son doudou, sa tétine, son nounours ou ses petits jouets favoris.

Faites des pauses !

En plein été, évitez de rouler aux heures les plus chaudes, surtout si votre voiture n’est pas équipée de la climatisation.

 

Si vous partez avant l’aube (quand bébé dort encore) ou après un repas (il fera sans doute une petite sieste), tout se passe généralement mieux.

 

Il est indispensable de s'arrêter 10 à 15 minutes toutes les 2 heures, pour vous décontracter, ne pas accumuler trop de fatigue, et permettre à bébé de changer de position et de s’aérer.

S’il est éveillé : détachez-le et promenez-vous un peu avec lui.

S'il dort : ne le réveillez pas. Détendez-vous près de la voiture, pour le surveiller et qu’il puisse vous voir dès qu’il ouvrira un oeil. Mais garez-vous à l’ombre !

 

Si bébé pleure pendant le trajet, mieux vaut vous arrêter pour le prendre dans vos bras, et vous reprendrez la route quand il sera calmé.

 

Et si vous ne pouvez pas vous passer de la cigarette, profitez de ces pauses, mais ne fumez jamais dans la voiture !

 

Si vous allez à la montagne, lors des derniers kilomètres pour monter à la station, ne roulez pas trop vite et faite des pauses pour que l'adaptation soit progressive. Pour éviter les douleurs aux oreilles, donnez régulièrement à boire à votre bébé. Rappelons à ce propos que jusqu'à son premier anniversaire, il est préférable de ne pas dépasser 1200 mètres d’altitude. Entre 1 et 2 ans, restez en dessous de 1800 mètres, et ensuite il n'y a plus de restrictions (sauf problème médical spécifique).

Attention au coup de chaleur !

Bien sûr, ne laissez jamais un enfant seul dans une voiture, a fortiori s'il fait chaud !

 

Mais soyez vigilante aussi en roulant : veillez à ce que l’habitacle soit bien ventilé et donnez régulièrement à boire à bébé.

 

Mieux vaut prévenir ce type d’accident dont les conséquences peuvent être gravissimes.

 

Les signes d’alerte du coup de chaleur sont la fièvre, la rougeur de la peau, sans sueur, et l’absence d’urine.

 

L’aggravation peut être très rapide, notamment chez les tout-petits, pouvant conduire au coma et au décès.

 

Il faut impérativement appeler un médecin en urgence dès les premiers symptômes, ou composer le 15 (le 18 ou le 112) si l’état de l’enfant est inquiétant (pleurs, yeux cernés, sécheresse des lèvres et de la langue, pli cutané).

 

En attendant, essayez d’installer l’enfant dans un endroit frais et aéré, déshabillez-le, rafraîchissez-le avec des serviettes humides et donnez-lui à boire par petites quantités.

La voiture est sans aucun doute le moyen de transport N°1 des familles.Au quotidien comme sur la route des vacances, des précautions s’imposent pour que bébé voyage agréablement, tout en limitant les risques. Ne négligez aucun détail, même pour un petit déplacement ! N’oubliez pas que 40% des accidents mortels chez l’enfant surviennent lors de trajets inférieurs à 3 km…

 

 

Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)

 

 

Sources : www.sfpediatrie.com - www.securite-routiere.gouv.fr - www.inpes.sante.fr - www.aap.org - www.cps.ca

Mise à jour le Mardi, 19 Juillet 2011 14:46