Je me connecte




Mot de passe oublié ?

Les soins esthétiques après l’accouchement…

Soins esthétiques après l'accouchement

Pendant 9 mois votre entourage vous trouvait une mine rayonnante. Mais après l’accouchement, la fatigue aidant, le miroir ne vous fait pas de cadeau : traits tirés, cheveux ternes, vergetures et autres soucis esthétiques vous désolent. Ne vous inquiétez pas ! Une bonne hygiène de vie et quelques soins spécifiques vous feront retrouver bientôt votre éclat naturel…

La peau sèche

Les modifications hormonales survenant après l’accouchement agissent sur votre peau qui devient plus sèche et vous donne une mauvaise mine, à laquelle participe aussi la fatigue.


Ne vous inquiétez pas : l’équilibre naturel de la peau reviendra très rapidement après le retour de couches.


En attendant, pour retrouver votre éclat, buvez beaucoup (1,5 litre d’eau par jour), évitez les savons trop “décapants” et appliquez régulièrement une crème hydratante.

Les taches brunes

Le masque de grossesse et la ligne pigmentée sur le ventre peuvent persister plusieurs mois, et même être réactivés par la reprise de la pilule contraceptive.


Protégez-vous bien du soleil (chapeau, lunettes, T-shirt et crème anti-UV) !


Si les tâches persistent, consultez un dermatologue qui vous proposera des solutions : crèmes dépigmentantes, peelings…


Sachez que les mamelons, devenus plus foncés pendant la grossesse, peuvent le rester définitivement.

Les grains de beauté

Attention : ils sont susceptibles d’apparaître ou de se modifier pendant la grossesse et après l’accouchement. Surveillez-les !


Consultez un médecin au moindre doute : découverte d’un nouveau grain de beauté ou changement d’aspect d’un ancien (bords irréguliers, variation de couleur ou augmentation de taille).


Seul un dermatologue pourra faire le diagnostic : souvent en retirant le grain de beauté douteux (sous anesthésie locale) pour l’analyser et déterminer s’il est bénin ou non.

Les taches rouges

Les “angiomes stellaires”, petites taches rouges en forme d’étoile situées sur le visage et le haut du corps, apparaissent parfois pendant la grossesse et régressent généralement après l’accouchement.


Dans le cas contraire, un traitement au laser, réalisé par un dermatologue, les fera disparaitre.

Les vergetures

Apparues pendant la grossesse, en raison de la distension de la peau et de facteurs hormonaux, elles deviennent très visibles après l’accouchement, prenant parfois une coloration rouge ou violacée.


Là encore, pas d’exposition au soleil !


Elles s’estompent généralement en quelques mois, pour laisser la place à de fines nervures blanches.


Si elles restent très disgracieuses, votre dermatologue vous conseillera le traitement le plus adapté : crème à la vitamine A acide, peelings, microdermabrasion, chirurgie esthétique


A titre préventif, les spécialistes conseillent d’effectuer, pendant la grossesse, des "palper-rouler" sur les zones à risque (ventre, hanches, cuisses) : il s’agir de “pétrir” délicatement la peau (entre le pouce, l'index et le majeur) avec une crème hydratante ou une crème anti-vergetures, 5 à 10 minutes par jour.

Les cheveux

Grâce aux hormones de la grossesse, vous aviez une chevelure abondante, brillante et soyeuse…


Ne paniquez pas si de nombreux cheveux restent accrochés à la brosse dans les mois qui suivent l’accouchement : rien de plus normal puisque vous n’en aviez pratiquement pas perdu pendant 9 mois.


Pour limiter cette chute, certains spécialistes conseillent de couper ses cheveux après l’accouchement et d’utiliser le séchoir électrique avec modération.


Un manque de fer peut aggraver ce phénomène naturel : après vérification par une prise de sang votre médecin vous prescrira un médicament si nécessaire.


Dans certains cas, un traitement par vitamine B6, acides aminés soufrés et zinc peut se révéler utile : votre dermatologue vous conseillera.

Les seins

Ils sont particulièrement sensibles aux variations hormonales et ont subi pendant 9 mois de profondes modifications, d’autant plus qu’ils se sont préparés naturellement à l’allaitement.


Que vous allaitiez ou non, votre poitrine perdra de sa tonicité après l’accouchement et ne retrouvera son galbe qu’après le retour de cycles menstruels normaux.


De plus ils peuvent être le siège de vergetures et, nous l’avons déjà évoqué aussi, les mamelons gardent souvent leur coloration plus foncée.


Il faut éviter, si possible, les variations brutales du volume des seins (engorgement, sevrage brutal…).


Il est conseillé de porter un soutien-gorge en permanence (jour et nuit). Des modèles spéciaux existent si vous allaitez.


L’application quotidienne d’une crème hydratante est bénéfique (sauf sur les mamelons pendant la période d’allaitement : votre bébé n’apprécierait pas !).


Enfin, au cours de vos exercices physiques, pensez à faire travailler les pectoraux !

La cellulite

Ces petits amas de graisses enfermés sous la peau sont sensibles aux variations hormonales et la grossesse favorise donc leur développement.


Après l’accouchement, une bonne hygiène de vie (manger équilibré, boire suffisamment et avoir une activité physique régulière) est primordiale, mais ne suffit pas toujours pour faire disparaître cette fameuse “peau d’orange”.


Les crèmes anti-cellulite présentes sur le marché, composées de caféine (intervenant sur les cellules graisseuses) et de produits de drainage, se révèlent plus ou moins efficaces. Votre dermatologue pourra vous aider à choisir le produit qui vous convient le mieux. Mais n’oubliez pas, la crème ne peut agir qu’avec un massage régulier et bien réalisé : il s’agit de “pétrir” la zone concernée, pour activer la circulation sanguine et assouplir la peau.


Contre les “capitons rebelles”, différentes techniques existent, avec des résultats plus ou moins probants et durables :

Les massages, pratiqués par un kinésithérapeute, associent le “palper-rouler” (pour désengorger les cellules graisseuses) à un drainage lymphatique.

L’endermologie (Cellu M6) agit sur le même principe, mais par l’intermédiaire d’une machine sous le contrôle d’un kinésithérapeute ou d’une esthéticienne.

La liposuccion, réalisée par un chirurgien esthétique, consiste à aspirer l’excédent de graisse avec de fines canules glissées sous la peau.

La thalassothérapie, avec des soins à base d'algues ou de boue, peut apporter une amélioration dans certains cas.

Attention ! Depuis avril 2011, suite à l'observation de quelques complications sévères, un décret interdit tous les procédés non chirurgicaux de lipolyse (destruction des cellules graisseuses) : les injections (solutés hypoosmolaires, produits lipolytiques, mélanges mésothérapiques), la carboxythérapie, les ultrasons et le laser transcutané sans aspiration.



Les problèmes veineux

Pendant la grossesse, les vaisseaux sont fragilisés par l’imprégnation hormonale et ont tendance à se dilater.


Après l’accouchement, les veines peuvent rester très apparentes sous forme de varicosités (très fines) ou de varices (plus saillantes).


Quelques mesures simples vous aideront : surélevez le bas de votre lit, évitez les bains chauds et faites quotidiennement de l’exercice (vélo, marche, natation).


Mais n’hésitez pas à consulter un phlébologue !

En fonction de l’état de vos veines, il vous proposera la solution la plus adaptée : médicament veinotonique, bas de contention, sclérose (injection d’un produit dans les veines dilatées), laser, voire intervention chirurgicale (si les veines principales sont déficientes).

Vivez pleinement les joies de la maternité et ne faites pas une fixation sur les petits problèmes esthétiques ! De multiples solutions existent : suivez les conseils des spécialistes…


Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)



Sources : www.cngof.asso.fr - www.sfdermato.org - www.afme.org

Mise à jour le Mercredi, 27 Avril 2011 13:48
 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…