Je me connecte




Mot de passe oublié ?

L’érythème fessier : quand bébé a les fesses rouges !

fesses rouges

Près de 2 nourrissons sur 3 présentent un jour ou l’autre un érythème fessier, terme médical désignant des plaques rouges sur les fesses… qui risquent d’inquiéter les mamans ! Quelques mesures simples permettent généralement de prévenir ou calmer ces irritations. Mais parlez-en à votre médecin au moindre doute, pour éviter ou traiter d’éventuelles complications...

Qu’est-ce que l’érythème fessier ?

L'érythème fessier du nourrisson correspond à une irritation de la peau qui peut apparaître sur les fesses, comme son nom l’indique, mais aussi sur les organes génitaux, en bas du ventre ou dans le pli de l’aine.


Il se développe donc sur les zones recouvertes par la couche.


Selon sa gravité, il peut prendre des aspects différents...


Dans sa forme la plus bénigne, il s’agit de plaques rouges superficielles, sèches ou légèrement suintantes, accompagnées parfois de petits “boutons”.


En l’absence de traitement, l’érythème fessier peut évoluer vers une peau “à vif”, très douloureuse et parfois fissurée. Une extension des lésions dans les replis des fesses ou des cuisses s’observe dans les cas les plus graves.

Quelles en sont les causes ?

Le premier facteur favorisant est le frottement de la couche humide et souillée contre la peau du bébé, particulièrement fine et fragile. Le contact avec l'urine et les selles entraîne alors une brûlure, surtout si la couche est trop serrée.


Les couches en cellulose ne conviennent pas à certains bébés (allergies), et une culotte en plastique au-dessus de la couche empêche une évaporation correcte.


Des substances chimiques irritantes ou allergisantes sont parfois en cause : lotions, savons, parfums, lessives, assouplisseurs, etc...


Les nourrissons ayant tendance à faire de l’eczéma sont plus beaucoup plus sujets à l’érythème fessier.


Une diarrhée peut déclencher ou accentuer l’irritation des fesses, ce qui se comprend facilement.


Mais sachez qu’une simple poussée dentaire peut aussi être en cause !


Le manque d’hygiène ou, au contraire, l’emploi excessif de lingettes exposent aussi à une aggravation de l’érythème fessier.


La macération dans la couche favorise le développement de mycoses (champignons) ou d’infections bactériennes (staphylocoque ou streptocoque).


Et il n’est pas rare que l’érythème fessier s’accompagne d’une mycose dans la bouche, appelée “muguet”.


Ces causes multiples justifient les précautions à prendre au quotidien...


Quelques gestes simples pour prévenir les irritations...

La première chose à faire est de changer la couche de votre bébé dès qu'elle est sale. N’oubliez pas de vous laver soigneusement les mains, avant et après le change !


Pour nettoyer bébé, utilisez un savon doux surgras, et séchez le bien avec une serviette en coton, sans frotter mais en tamponnant, en insistant bien sur les plis.


La chaleur et l’humidité favorisant la survenue d’un érythème fessier, les fesses doivent donc être propres, sèches et au frais !


Laissez les fesses de votre bébé à l'air le plus souvent possible : au moment de la sieste, allongez-le sur une couche non attachée, de préférence en coton.


Le reste du temps, ne serrez pas trop la couche.


Si bébé a quelques irritations, ne mettez lui pas de body, car il augmenterait le frottement de la couche sur la peau.


En cas de rougeurs, essayez une autre marque de couches, choisissez plutôt celles en coton, et supprimez les produits de toilette (lotions, parfums, crèmes, lingettes, talc...).

Les premiers soins en cas d’érythème débutant...

Après chaque change, mettez de l'éosine sur toutes les zones atteintes.


Le soir avant le coucher, appliquez une pâte à l'oxyde de zinc qui protège la peau et évite la surinfection.


Et redoublez de vigilance en matière d’hygiène !


Dans la plupart des cas, l'érythème fessier est sans danger, mais n’attendez pas pour contacter le pédiatre ou le généraliste si vos soins ne semblent pas efficaces...


Quand devez-vous consulter un médecin ?

Si votre bébé a moins de 6 semaines, prenez un avis médical dès l’apparition des premières irritations !


Quel que soit l’âge de votre enfant, vous devez consulter si l’érythème persiste ou s’étend, 3 jours après avoir commencé vos soins.


Surveillez l’évolution ! Et appelez votre médecin si vous remarquez :

  • Une poussée de fièvre.
  • Un manque d’appétit ou une perte de poids.
  • Une aggravation locale : apparition de cloques, de plaies, de pus ou de croûtes pouvant notamment être les signes d’une surinfection.
  • Des douleurs importantes.
  • Des taches blanches dans la bouche qui signent l’existence d’un “muguet”.


Si l'érythème fessier s'est surinfecté, votre médecin vous prescrira un traitement complémentaire. De même s’il existe un “muguet” dans la bouche.


Il vous précisera aussi les soins à réaliser pour accélérer la cicatrisation et soulager bébé. Si les récidives sont fréquentes, malgré une application stricte des mesures de prévention, une prise en charge d’éventuels facteurs favorisants (diarrhée chronique, eczéma...) sera aussi nécessaire.


Fréquent et banal, l’érythème fessier peut être inconfortable, voire très douloureux. Pour éviter ces désagréments à bébé, respectez bien les gestes simples au quotidien ! Et soyez vigilante si les rougeurs persistent ou s’aggravent : n’hésitez pas à contacter votre médecin !



Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)



Sources : www.med.univ-rennes1.fr - lmm.univ-lyon1.fr - www.cps.ca - www.thechildren.com

Mise à jour le Lundi, 06 Juin 2011 14:53
 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…