Je me connecte




Mot de passe oublié ?

La prise de la température chez le bébé…

prise de temperature

Bébé tousse ? Vomit ? Pleure ?… Sans aucun doute, comme la plupart des mamans, votre premier réflexe : prendre sa température ! A l'approche de l'an 2000, le bon vieux thermomètre à mercure avait tiré sa révérence. De nouveaux modèles "high-tech" ont pris place dans les armoires à pharmacie. Lequel choisir ? Comment s'en servir ? Quelques conseils…

A la recherche de la fièvre…

On considère qu'un enfant a de la fièvre lorsque sa température dépasse 38°C.

Mais celle-ci doit être prise dans des conditions précises : en l'absence d'activité intense

 

et dans une ambiance tempérée. Des efforts violents ou un coup de chaleur peuvent entrainer une augmentation de la température du corps : on ne parle pas alors de fièvre, mais d'hyperthermie qui nécessite une prise en charge spécifique.

 

L'apparition d'une fièvre correspond le plus souvent à une infection, mais peut aussi accompagner d'autres maladies.

 

Généralement, ce n'est qu'au dessus de 38,5°C que des médicaments sont nécessaires pour faire baisser la fièvre. Mais prudence chez les nourrissons (notamment de moins de 3 mois) ou si elle persiste : un examen médical s'impose !

 

L'important, bien sûr, est d'en trouver la cause : une fois le diagnostic posé, un traitement adapté pourra être prescrit… Consultez votre médecin et pas d'automédication en dehors du paracétamol (au dosage adapté au bébé) !

Le thermomètre électronique

Remplaçant du thermomètre à mercure, c'est le plus répandu : il permet une prise de température rectale, buccale (sous la langue) ou axillaire (sous le bras, dans l'aisselle).

 

Il faut le laisser en place jusqu'au signal sonore et la température se lit sur un écran.

 

Pensez à désinfecter l'extrémité du thermomètre à chaque prise de température !

La température rectale

C'est la méthode la plus précise, mais il faut faire attention à ne pas blesser bébé !

Enduisez la pointe du thermomètre avec de la vaseline.

 

Adoptez la bonne position et introduisez le thermomètre sur 2 à 3 centimètres dans le rectum.

 

Ne le lâchez pas jusqu'au signal sonore (2 minutes environ) et attention si votre enfant bouge !

La température axillaire

Glisser le thermomètre sous le bras est évidemment plus facile !

Pour connaître la température réelle du corps, il faut ajouter 0,5° à celle lue sur le cadran.

 

Mais le résultat obtenu est moins fiable, dépendant du bon positionnement du thermomètre et des conditions environnementales.

 

Malgré cela, les pédiatres recommandent cette méthode chez les tout-petits, à titre de dépistage, pour deux raisons : pas de risque de traumatisme et moins de stress. Pour une évaluation précise de la fièvre, un contrôle par voir rectale sera indispensable.

La température buccale

Il faut positionner le thermomètre sous la langue et le maintenir jusqu'au signal sonore.

Pour connaître la température réelle du corps, il faut aussi ajouter 0,5° à celle lue sur le cadran.

 

Attention : si votre enfant est très remuant, prenez des précautions pour ne pas lui faire mal.

 

Il existe aussi des thermomètres-tétines : ils ont l'avantage de ne pas être traumatisants et d'indiquer rapidement la température… à condition que bébé tête suffisamment fort !

 

Il ne sont pas conseillés en cas de forte gêne respiratoire et restent moins précis que la température rectale.

Le thermomètre frontal

Il se présente sous la forme d'une bandelette à cristaux liquides à poser sur le front.

 

Il est facile et rapide d'utilisation … mais n'est pas précis !

 

Au moindre doute, il est nécessaire de contrôler le résultat avec un thermomètre électronique classique.

Le thermomètre auriculaire

Grâce à un embout introduit dans l'oreille et un rayonnement infrarouge, il mesure la température émise par la membrane tympanique et donne le résultat en quelques secondes.

 

Pour éviter au maximum le risque d'erreurs, il faut tirer le pavillon de l'oreille vers l'arrière et avoir des gestes précis.

 

Ce type de thermomètre est déconseillé chez les bébés de moins de 2 ans : leurs conduits auditifs étant très étroits, il sera difficile d'introduire correctement l'embout et la mesure de la température sera approximative.

 

Pour les enfants plus grands, ce problème est moins préoccupant, néanmoins plusieurs études internationales concluent à une imprécision notable de cette méthode par rapport à la température rectale.

 

Dans le cadre d'une collectivité, où d'autres impératifs entrent en ligne de compte (risque infectieux, temps disponible…), la température auriculaire peut constituer une alternative à la température rectale.

Le thermomètre à distance

Il suffit de pointer le faisceau infrarouge, émis par l'appareil, à une dizaine de centimètres de front de l'enfant. La température s'affiche quasi instantanément !

 

Incontestablement pratiques (pas de désinfection nécessaire et utilisables même quand bébé dort !) et indolores, ces nouveaux thermomètres sont assez chers.

 

Très séduisants, ils peuvent servir au dépistage, mais ils ne sont pas recommandés par les spécialistes lorsqu'une mesure précise de la température s'impose. Là encore, de récentes études montrent les limites cette nouvelle technique qui ne saurait, pour l'heure, "détrôner" la méthode classique…

Incontournable pour diagnostiquer nombre de maladies, et surveiller leur évolution, la prise de la température peut se révéler " délicate" chez le bébé. A ce jour, le thermomètre électronique par voie rectale restant la méthode la plus fiable, sachez faire preuve de patience et de délicatesse !

 

 

Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)

 

 

Sources : www.afssaps.fr - www.sfpediatrie.com - www.aap.org - http://adc.bmj.com - www.thelancet.com - www.jama.ama-assn.org

Mise à jour le Vendredi, 21 Janvier 2011 16:20
 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…