Je me connecte




Mot de passe oublié ?

La roséole

La roséole

Appelée aussi "6ème maladie" ou "exanthème subit", la roséole est une maladie virale bénigne, très courante chez le petit enfant, qui se manifeste par de la fièvre et une éruption cutanée.

La transmission...

La roséole est due à un virus du groupe herpès qui se transmet par les sécrétions du nez et de la bouche, ou par la manipulation d'objets contaminés.

 

La source de l'infection est souvent difficile à identifier puisque la maladie est contagieuse pendant la phase fébrile, avant l'apparition de l'éruption.

 

La période d'incubation varie de 5 à 15 jours.

 

La roséole touche surtout les bébés de 6 à 24 mois, et elle devient rare après 4 ans.

Les signes…

Le premier symptôme est la fièvre qui est souvent élevée (39 - 40° C) et persiste pendant environ 3 jours.

 

Puis la fièvre tombe brutalement et l'éruption cutanée apparaît.

 

Ce sont des petites taches rosées, parfois légèrement en relief, de 3 à 5 mm de diamètre : elles sont parfois difficiles à voir à l'oeil nu.

 

Elles se localisent préférentiellement sur le tronc (abdomen, région lombaire), mais le visage est généralement épargné.

 

Elles n'entraînent pas de démangeaison, et disparaissent en moins de 3 jours sans laisser de trace.

 

La guérison est habituellement complète en moins d'une semaine.

 

La roséole peut passer inaperçue, si l'éruption cutanée est faible (voire absente) et que la poussée de fièvre est modérée.

Les complications…

La roséole est la plus bénigne des maladies infantiles.

 

Néanmoins, des convulsions peuvent survenir si la fièvre est très élevée : bien que très impressionnantes, les crises n'ont généralement pas de conséquences graves. Mais vous devez tout de même appeler le médecin sans tarder !

 

Il existe un risque de déshydratation en cas de diarrhée associée à une fièvre élevée.

 

Les autres complications (méningite, hépatite) sont excessivement rares, nécessitant une prise ne charge spécifique.

 

Aucun risque majeur n'est avéré pour les femmes enceintes, en dehors de l'inconfort lié à la fièvre.

Le traitement…

Il n'existe pas de traitement spécifique.

 

Les antibiotiques sont inutiles, car ils n'ont aucune action sur le virus.

 

Des dispositions simples doivent être mises en oeuvre et poursuivies tant que dure la fièvre, pour éviter que celle-ci n'augmente de façon excessive...

 

Ne couvrez pas trop bébé !

 

Donnez-lui à boire fréquemment !

 

Ne chauffez pas trop sa chambre (19 à 21°C suffisent) !

 

Faites dormir votre enfant sur le dos, car la face antérieure du thorax est une zone où la perte thermique est importante.

 

Attention ! Il n'est plus conseillé de donner systématiquement un bain tiède (2°C en dessous de la température du corps) pour faire baisser la fièvre. Ceci risque d'augmenter l'inconfort du bébé, à moins qu'il n'aime vraiment ça, auquel cas il ne faut pas l'en priver pendant quelques minutes.

 

Les poches de glace et les enveloppements humides ne sont pas recommandés non plus.

 

Si la fièvre est très élevée et mal supportée, il est possible d'utiliser du paracétamol (si votre bébé n'y est pas allergique, et en respectant la dose adaptée à son poids).

 

Dans tous les cas, suivez à la lettre les conseils et les prescriptions de votre médecin, a fortiori si des complications surviennent.

La prévention…

Il n'existe pas de vaccin.

 

Au niveau de l'hygiène, des précautions s'imposent pour éviter la propagation du virus : se laver soigneusement les mains, nettoyer le nez des enfants avec du sérum physiologique et utiliser des mouchoirs en papier (jetés après usage dans une poubelle fermée).

 

L'isolement est aussi indispensable : l'enfant ne doit pas fréquenter la garderie, la crèche ou la maternelle, jusqu'à la disparition des signes de la maladie (fièvre et éruption).

La roséole est le plus souvent bénigne, mais elle ne doit pas être confondue avec d'autres maladies aux conséquences éventuellement plus graves. Si bébé a de la fièvre ou une éruption de "boutons", consultez votre pédiatre ou votre médecin généraliste !

 

 

Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)

 

 

Sources : www.uvp5.univ-paris5.fr - www.infectiologie.com - www.urgencehsj.ca

Mise à jour le Jeudi, 12 Mai 2011 15:48
 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…