Je me connecte




Mot de passe oublié ?

Les coliques du nourrisson

Les coliques du nourrisson

Les coliques du nourrisson se manifestent par des crises de pleurs survenant brutalement, le plus souvent après la tétée, mais parfois à tout moment de la journée. Très déconcertantes pour les parents, elles touchent près d’un bébé sur quatre avant l’âge de 3 mois. Sachant que vos nerfs risquent d’être mis à rude épreuve, voici quelques explications et conseils…

La règle de 3…

Les coliques du nourrissons suivent en général “ la règle de 3 ”. Cela doit vous rappeler des souvenirs d’école ! Nostalgie mise à part, de quoi s’agit-il ? En fait, les pleurs commencent 3 semaines après la naissance, durent au moins 3 heures par jour et se déclenchent au moins 3 fois par semaine.

 

Lors d’une crise, alors qu’il était calme, le bébé se met brusquement à hurler et à gigoter, il cambre le dos, et son visage devient tout rouge. Parfois il lâche des gaz ou des selles, ce qui semblent le soulager. Mais le plus souvent il est très difficile, voire impossible, de le calmer. Les pleurs finissent par s’arrêter au bout d’un quart d’heure environ… pour reprendre quelques heures plus tard !

 

Mais sachez-le : un nourrisson qui fait des crises de coliques tète sans problème, se développe normalement, prend du poids régulièrement, et ne présente aucun autre symptôme inquiétant.

 

Bonne nouvelle : généralement, tout rentre dans l’ordre spontanément vers l’âge de 3 mois ou quelques semaines plus tard !

Des causes encore mal élucidées…

Les coliques du nourrisson sont dues à des spasmes de l’intestin : mais à ce jour, les spécialistes n’en connaissent pas précisément l’origine, et plusieurs hypothèses sont avancées…

 

Les bébés qui tètent très lentement, ou au contraire trop rapidement, ainsi que les “adeptes” de la tétine, avalent beaucoup d’air : une fois dans le tube digestif, les gaz pourraient être alors source de douleurs.

 

Chez certains nourrissons, l’intestin n’aurait pas encore atteint la maturité nécessaire pour assurer une digestion correcte, ce qui provoquerait des spasmes et des ballonnements.

 

Dans certains cas, les coliques seraient éventuellement dues à des troubles de la motricité intestinale du bébé, notamment si la mère ou le père souffrent eux-mêmes de problèmes digestifs, de type colite ou “intestin irritable”.

 

Lorsque la maman allaite et consomme beaucoup de produits laitiers, le bébé serait susceptible de faire une réaction indirecte au lait de vache, le lait maternel étant alors trop riche en substances mal tolérées par l’intestin du nourrisson.

 

Le tabagisme, tant maternel que paternel, multiplierait par trois les risques de coliques du nourrisson.

 

Le stress ambiant dans la famille ou l’anxiété de la maman favoriseraient aussi la survenue des coliques.

 

Sachez enfin qu’une affection médicale identifiable (par exemple un reflux gastrooesophagien ou une allergie alimentaire) n’est retrouvée que chez un petit nombre de bébés souffrant de coliques.

Est-ce grave ?

Très désagréables pour bébé, et très impressionnantes pour les parents, les coliques du nourrisson sont néanmoins bénignes, cessent spontanément et n’entraînent pas de complications.

 

A condition toutefois qu’il s’agisse bien de coliques ! Les pleurs excessifs de bébé pouvant relever, bien sûr, d’une autre cause… D’où la nécessité d’un examen médical approfondi !

 

Rappelons que dans le cadre des “vraies” coliques, le nourrisson est par ailleurs en bonne santé.

 

Par contre, si les pleurs s’accompagnent d’autres symptômes (fièvre, vomissements, diarrhée ou constipation, sang dans les selles, refus de téter, altération de l’état général, etc…), il s’agit certainement d’une autre pathologie nécessitant une prise en charge spécifique.

 

Même si vous êtes “habituée” aux crises de votre bébé, clairement diagnostiquées comme “coliques du nourrisson”, soyez vigilante ! La survenue de tout nouveau signe, comme ceux évoqués précédemment, doit vous amener à consulter un médecin.

Que faire pour calmer bébé ou éviter les crises ?

Il n’existe pas de remède “miracle” ou universel ! Chaque enfant réagit différemment, mais voici quelques moyens simples qui pourront apporter un soulagement dans certains cas…

 

Veillez à ce que bébé avale le moins d’air possible lors des tétées : contrôlez qu’il prenne bien le téton en bouche ou maintenez le biberon incliné.

 

N’oubliez pas de lui faire faire son rot après son repas et attendez un peu avant de le coucher.

 

Si vous allaitez votre enfant, vous pouvez essayer de ne plus consommer de produits laitiers pendant une semaine : si les coliques du bébé se calment, vous avez trouvé la solution ! Mais demandez à votre médecin de vous prescrire du calcium pour éviter une carence.

 

Quand il se met à pleurer, prenez-le dans vos bras, bercez-le, parlez-lui doucement ou chantez-lui une berceuse.

 

Essayez de lui caresser le dos en mettant son ventre contre vous.

 

Une bouillotte tiède posée sur son ventre ou un bain peuvent contribuer à diminuer les spasmes.

 

Les balades en poussette ou en voiture sont parfois efficaces.

 

Si possible, ne cédez pas à la panique et ne vous énervez pas ! Vous risqueriez de communiquer votre stress à bébé, ce qui ne ferait qu’aggraver la situation. De temps en temps, essayez de passer le relai à un membre votre entourage, vous pourrez ainsi vous reposer un peu !

 

Bien sûr, même si “vous êtes à bout” ne secouez jamais bébé, car vous pourriez lui causer de graves lésions au cerveau !

 

Et ne lui donnez aucun médicament sans prescription ! Seul votre médecin pourra juger de la nécessité éventuelle d’un traitement pour diminuer les gaz et les spasmes.

Votre bébé souffre de coliques ? Pas de panique… et soyez patiente, tout devrait rentrer dans l’ordre vers l’âge de 3 mois ou un peu plus tard. Surtout pas d’automédication, mais une bonne dose de câlins ! Et pour confirmer le diagnostic, ou si vous notez des changements qui vous inquiètent, contactez votre médecin !

 

Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)

 

Sources : www.uvp5.univ-paris5.fr - www.sfmu.org - www.aap.org - www.jpeds.com

Mise à jour le Jeudi, 08 Décembre 2011 16:50