Je me connecte




Mot de passe oublié ?

La conjonctivite du nourrisson…

Le toucher

La conjonctivite est une inflammation de la membrane qui recouvre la face antérieure de l'oeil et l'intérieur des paupières. Très fréquente, cette pathologie est généralement sans danger pour la vision en l’absence de complications, à condition d’être correctement traitée. Alors si bébé à l’oeil rouge ou larmoyant, pas de panique, mais prenez un avis médical sans tarder !

Comment se manifeste une conjonctivite ?

Le premier signe est la rougeur de l’oeil.


Un larmoiement, un gonflement des paupières et des picotements peuvent y être ou non associés.


Lorsqu’il y a un écoulement de pus, il peut se former des croûtes sur les paupières qui sont collées le matin au réveil.

Quelles en sont les causes ?

Chez le nourrisson, les conjonctivites sont le plus souvent bactériennes.

Elles apparaissent généralement à l’occasion d’une infection ORL classique (rhinopharyngite, angine ou otite).

En se frottant les yeux, le bébé infecte les conjonctives sur lesquelles il étale les sécrétions du nez.


Les virus peuvent aussi être à l’origine d’une conjonctivite. L’atteinte par celui de l’herpès est rare mais grave.


Les allergies (pollens, poussières…) et les traumatismes (poussières, brindilles…) sont moins fréquents chez le nourrisson que chez l’enfant et l’adulte.


Une conjonctivite unilatérale dès les premiers jours de vie, une conjonctivite récidivante ou qui résiste au traitement doivent faire évoquer une obstruction des canaux lacrymaux, nécessitant une petite intervention par un ophtalmologiste.


Sachez aussi que la conjonctivite néonatale à gonocoques est devenue exceptionnelle depuis l'instillation systématique de collyres à la naissance. Elle était particulièrement grave, entrainant une cécité chez le bébé.


Et n’oubliez pas que les yeux de bébé sont très fragiles : une exposition au soleil sans protection risque de déclencher une conjonctivite, des brûlures de la cornée, voire des complications à long terme.

Quel est le traitement ?

Vous devez impérativement consulter un médecin !


Il confirmera le diagnostic, éliminera une autre pathologie plus grave pouvant donner des symptômes similaires (par exemple une kératite qui atteint la cornée) et vous prescrira un collyre adapté.


Avant chaque instillation de collyre (plusieurs fois par jour), il est recommandé d’appliquer des compresses humides et tièdes, puis de rincer l’oeil avec du sérum physiologique, notamment en cas de paupières collées ou d’écoulement de pus.


Le médecin examinera aussi tout particulièrement la sphère ORL à la recherche d’une infection (rhinopharyngite, angine ou otite) pour laquelle un traitement complémentaire sera indispensable.


Dans certains cas un prélèvement de pus pour analyse au laboratoire ou un examen par un ophtalmologiste pourront être nécessaires.

Sauf s’il s’agit d’une rougeur banale et passagère que bébé a pu déclencher en se frottant les yeux pour une raison quelconque, n’hésitez pas à consulter votre médecin ! N’utilisez surtout pas n’importe quel collyre trouvé dans votre armoire à pharmacie : il pourrait être inadapté, voire dangereux !



Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)


Sources : www.uvp5.univ-paris5.fr - www.ansm.sante.fr - www.aap.org - www.eyesite.ca

Mise à jour le Vendredi, 15 Juin 2012 13:04