Je me connecte




Mot de passe oublié ?

Produits toxiques : attention aux enfants !

Grossesse : ce qui doit vous alerter !

La maison est le lieu de tous les dangers, et chez les enfants, environ un accident domestique sur dix est dû à une intoxication. Médicaments et produits ménagers sont les premiers responsables. Quels sont les bons réflexes si votre chérubin a avalé une substance toxique ?

A faire !

Restez calme !


Contactez immédiatement le Centre Antipoison de votre région, ou composez le 15 (SAMU), ou le 112 (N° d’urgence européen) !


Un médecin sera à votre écoute 24h/24, 7j/7…


Donnez-lui un maximum de renseignements : âge et poids de l’enfant, nom du produit, composition, quantité ingérée, symptômes…


Suivez à la lettre ses recommandations (premiers soins, surveillance de votre enfant, hospitalisation par vos propres moyens ou attente du SAMU si nécessaire…) et ne faites aucun autre geste sans son avis.


Voici la liste des Centres Antipoison :

  • Angers / 02 41 48 21 21
  • Bordeaux / 05 56 96 40 80
  • Lille / 0800 59 59 59
  • Lyon / 04 72 11 69 11
  • Marseille / 04 91 75 25 25
  • Nancy / 03 83 32 36 36
  • Paris / 01 40 05 48 48
  • Rennes / 02 99 59 22 22
  • Strasbourg / 03 88 37 37 37
  • Toulouse / 05 61 77 74 47


En cas de projection d’un produit toxique sur la peau ou dans les yeux : lavez immédiatement et abondamment à l’eau du robinet pendant au moins 15 minutes, sans frotter, et appelez le Centre Antipoison ou le 15.


A ne pas faire !

Ne donnez pas d’eau à boire à votre enfant : elle risque d’aggraver les brûlures (si le produit est caustique) ou d’entraîner une asphyxie (si le produit est moussant).


Ne lui donnez pas de lait non plus : d’une part ce n’est pas un anti-poison, d’autre part il peut accélérer le passage dans le sang de certains toxiques.


Ne le faites pas vomir (sauf si le médecin vous le demande au téléphone) : en effet, si le produit a déjà brûlé le tube digestif lors de l’ingestion, il le brûlera une seconde fois lors du vomissement.


Et n'attendez pas que les symptômes d’une intoxication apparaissent pour appeler le Centre Antipoison ou le 15 : mieux vaut appeler pour rien que de risquer un accident grave !


La maison regorge de produits toxiques !

Les médicaments…

Ils représenteraient plus d’une intoxication sur deux.


Les plus fréquemment mis en cause sont les anxiolytiques, les somnifères, les antipyrétiques, les sirops, les collyres, les gouttes nasales ou auriculaires, et les antihypertenseurs.


Attention ! Les médicaments vendus sans ordonnance ne sont pas sans danger : par exemple, l’aspirine peut provoquer une grave intoxication en cas d’ingestion en grande quantité.


Les produits ménagers, de bricolage et de jardinage…

Ils concernent environ 30% des intoxications accidentelles.


Parmi les produits ménagers, il s’agit notamment de l’eau de Javel, des lessives (linge et vaisselle), des adoucissants, des poudres à récurer, des déboucheurs de sanitaires, des désodorisants, des détachants, des nettoyants pour vitres, et plus généralement tous les produits à base d’ammoniaque ou de soude caustique.


Pour les produits de bricolage, une grande prudence s’impose avec les peintures, le white-spirit, les décapants, l’essence, l’alcool à brûler, les cires ou l’antigel. Et de nombreux produits de jardinage sont particulièrement dangereux, parmi lesquels les engrais, les herbicides et les pesticides (contre les insectes ou les rats).


Les produits cosmétiques…

Avalés en grande quantité, ils peuvent être très nocifs.


Les parfums et les eaux de toilette risquent d’entraîner une intoxication alcoolique.


Les vernis à ongle, les produits pour cheveux et les masques de beauté contiennent souvent de l’ammoniaque ou de l’acétone, et sont donc toxiques.


Les produits moussants (savon, shampoing…) peuvent provoquer une asphyxie en envahissant les voies respiratoires.


Les plantes…

Feuilles, tiges ou baies peuvent être dangereuses pour les enfants qui vont les sucer ou les croquer, avec des risques d’allergies, de troubles digestifs, neurologiques ou cardiaques.


Les plantes toxiques sont nombreuses : azalée, philodendron, laurier-rose, oeillet, iris, dieffenbachia picta, vigne vierge, lierre, glycine, chèvrefeuille, houx, gui, muguet, belladone, digitale pourpre, if, etc…


Sans oublier les champignons, parfois avec de belles couleurs qui ne manqueront pas d’attirer bébé quand il explore le jardin !


Et aussi…

Les bouteilles d’alcool, cigarettes et cendriers pleins de mégots sont aussi sources de danger pour les tout-petits : pensez-y !


Comment limiter les risques ?

Ne laissez pas traîner vos médicaments sur la table de nuit ou bien en évidence dans un sac à main : rangez-les hors de portée des enfants, si possible dans une armoire verrouillée.


Privilégiez les comprimés conditionnés dans des plaquettes plastifiées et les flacons sécurisés.


Evitez de prendre des médicaments devant les tout-petits, pour éviter qu’ils ne vous imitent, et ne présentez jamais les gélules ou cachets comme des “bonbons”.


Placez vos produits ménagers en hauteur, de préférence dans un placard bien fermé.


Sachez que les bouchons de sécurité offrent une protection supplémentaire, mais ne sont pas infaillibles.


Conservez les produits d'entretien, de jardinage ou de bricolage dans leur emballage d'origine : ne les transvasez pas dans une bouteille ou un bocal à usage alimentaire, car la confusion est alors facile.


Organisez-vous et ouvrez l’oeil, quand vous bricolez ou vous jardinez, pour éviter que bébé ne fasse une “dégustation” de peinture, de white-spirit, d’engrais ou autre produit.


Veillez à ce que dans la salle de bains les parfums et produits de beauté restent hors de portée des jeunes enfants.


Evitez d’acheter des plantes d’intérieur ou d’extérieur toxiques, et surveillez bébé quand il joue dans le jardin.


Rangez bien les bouteilles de vin et d’alcool, ne laissez pas trainer les verres sur la table basse et nettoyez les cendriers régulièrement.


Dès l'âge de 3 mois, bébé va jouer les explorateurs dans les moindres recoins de la maison : soyez vigilante à chaque instant ! Veillez bien sûr à ce que vos médicaments et autres produits toxiques restent toujours bien rangés, mais pensez aussi à limiter les autres risques (chute,brûlure, noyade, étouffement…) !



Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)


Sources : www.inpes.sante.fr - www.sfmu.org - www.centres-antipoison.net

Mise à jour le Mercredi, 13 Février 2013 14:36