Je me connecte




Mot de passe oublié ?

La crèche familiale

la crèche familiale

Bébé va bientôt arriver ! Si vous souhaitez le faire garder, mieux vaut vous organiser le plus tôt possible. Un large éventail de structures d’accueil existe : parmi elles, les crèches familiales. Visite guidée, pour vous faire une première idée…

Organisation

Les crèches familiales regroupent des assistantes maternelles agréées qui accueillent les enfants à leur domicile, pendant une partie de la journée, et se rendent à intervalles réguliers dans un établissement collectif pour différentes activités.

 

Grâce à ce dispositif, l’enfant bénéficie à la fois d'un accueil dans une ambiance familiale (1 ou 3 enfants maximum par assistante maternelle) et de moments de vie en groupe (1 ou 2 jours par semaine) pour pratiquer des activités d'éveil organisées par la crèche (peinture, lecture, musique, psychomotricité, etc...).

 

L’ouverture de ces établissements est subordonnée à une autorisation délivrée par le Président du Conseil Général, après avis des services de Protection Maternelle et Infantile (PMI).

 

Les crèches familiales sont soumises aux mêmes dispositifs réglementaires que les autres types de crèche (normes sanitaires, sécurité, qualification du personnel, etc…).

 

La capacité d’accueil des crèches familiales ne peut être supérieure à 150 places.

 

Le gestionnaire peut être public ou privé : collectivité territoriale (commune, communauté de communes, conseil général), centre communal d’action sociale, association, mutuelle, entreprise, etc...

 

Les horaires sont plus souples qu'en crèche collective (8 à 10 heures de garde par jour).

 

Et si l’assistante maternelle est souffrante ou absente, ou si vos congés ne coïncident pas avec les siens, la Crèche Familiale s’organise pour confier votre enfant temporairement à une autre personne.

Encadrement

La crèche familiale est dirigée par une puéricultrice diplômée d'Etat, assistée d'une éducatrice de jeunes enfants.

 

Les assistantes maternelles, âgées de 18 ans à 65 ans, sont agréées par le service de PMI.

 

Elles peuvent accueillir chacune 1 à 3 enfants, âgés de 3 mois à 6 ans.

 

Elles bénéficient de réunions de formation pour développer leurs compétences éducatives, et de visites à leur domicile de la puéricultrice responsable du service pour leur apporter des conseils.

 

Les enfants sont examinés régulièrement par un pédiatre.

 

Attention ! Pour être admis, votre bébé doit être à jour pour les vaccinations obligatoires (sauf contre-indication attestée par un certificat médical).

 

Un psychologue pour rencontrer les assistantes maternelles avec l’équipe d’encadrement et se tient à la disposition des parents désireux de parler de petites difficultés passagères qu’ils peuvent rencontrer avec leur enfant.

Formalités

Vous pouvez trouver les coordonnées des crèches familiales auprès de votre mairie, du centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI) ou des Relais Assistantes Maternelles (RAM) de votre Caisse d’Allocations Familiales (CAF).

 

Vous devez ensuite contacter directement la responsable de la crèche.

 

Il est recommandé de pré-inscrire l’enfant avant sa naissance.

 

Les pièces à fournir (justificatif de domicile, avis d’imposition, etc…), pour constituer le dossier, varient selon les établissements.

 

L’assistante maternelle est salariée et rémunérée par le gestionnaire de la crèche : vous n’avez donc aucun lien financier direct avec elle. Vous êtes ainsi totalement déchargée des négociations de salaire et des démarches administratives.

Coût

La CAF (Caisse d’Allocations Familiales) verse au gestionnaire une subvention qui assure le financement d'une partie des frais de fonctionnement.

 

Les parents versent une participation financière qui varie en fonction de leurs ressources et du nombre d’enfants dans la famille.

 

Si la crèche est gérée par une association ou une entreprise, le gestionnaire peut aussi opter pour un financement reposant sur le “complément de libre choix du mode de garde” dans le cadre de la Prestation d'Accueil du Jeune Enfant (PAJE). Dans ce cas, l’aide de la CAF vous est alors versée directement et votre participation financière est calculée selon des modalités propres à chaque gestionnaire.

Après avoir récolté toutes les informations, vous avez choisi le mode de garde le mieux adapté à votre mode de vie. N’oubliez pas aussi que des aides financières existent : prestations sociales et autres avantages fiscaux vous permettront d’alléger votre budget… Renseignez-vous !

 

 

Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)

 

Sources : www.caf.fr - www.solidarite.gouv.fr

Mise à jour le Lundi, 17 Octobre 2011 09:50