Je me connecte




Mot de passe oublié ?

La Carte Européenne d’Assurance Maladie…

Carte Européenne d'assurance maladie

Déplacement professionnel ? Vacances à l’étranger ? Vous ou votre famille n’êtes pas à l’abri d’un problème de santé… Pour voyager tranquille, pensez à votre Carte Européenne d’Assurance Maladie !

Si vous partez en Europe…

Cette carte vous permet, lors d’un séjour temporaire, de bénéficier de la prise en charge de vos soins médicaux, sous réserve de respecter les formalités en vigueur dans le pays de séjour.

 

Chaque personne de la famille doit avoir sa propre carte, y compris les enfants de moins de 16 ans.

 

Elle est gratuite et valable un an.

 

Vous pouvez l’utiliser dans les 27 Etats membres de l’Union Européenne : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne (y compris les îles Baléares et les Canaries), Estonie, France (la métropole, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane française, la Réunion), Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal (y compris les archipels de Madère et des Açores), République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles, Irlande du Nord, Gibraltar), Slovaquie, Slovénie et Suède.

 

3 autres pays l’acceptent aussi : Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse.

 

En cas d’oubli de votre carte, si vous devez engager des soins médicaux pendant votre séjour, vous devrez régler alors les frais sur place. Pensez à conserver toutes les factures et les justificatifs de paiement, et présentez-les à votre Caisse d’Assurance Maladie à votre retour !

 

Si vous partez ailleurs dans le monde…

Renseignez-vous auprès de votre Caisse d’Assurance Maladie pour savoir si le pays dans lequel vous partez a signé une convention de sécurité sociale avec la France, et si vous entrez dans le champ d’application de cette convention.

 

Si c’est le cas, vous pourrez bénéficier d’une prise en charge sur place de vos dépenses de santé, selon les modalités prévues par cette convention.

 

Dans tous les autres cas, en cas de soins médicaux pendant votre séjour, vous devrez régler les frais sur place. Pensez alors à conserver toutes les factures et les justificatifs de paiement, et présentez-les à votre Caisse d’Assurance Maladie, à votre retour en France. Elle pourra éventuellement vous rembourser dans la limite des tarifs forfaitaires français.

 

Compte tenu du coût élevé des soins médicaux et des frais d’hospitalisation dans certains pays, il est recommandé de souscrire un contrat d’assistance offrant des garanties en cas de maladie à l’étranger, notamment le remboursement des frais engagés et le rapatriement sanitaire.

 

Comment obtenir votre carte ?

Au moins 2 semaines avant votre départ, adressez-vous à votre Caisse d’Assurance Maladie ou faites votre demande en ligne sur le site “www.ameli.fr” (connectez-vous sur votre “compte ameli” / rubrique “vos demandes”).

 

Si votre départ est immédiat, votre Caisse d'Assurance Maladie peut vous fournir un certificat provisoire de remplacement valable pendant trois mois. Il atteste de vos droits à l'assurance maladie et vous pourrez l'utiliser dans les mêmes conditions que la carte.

 

Pensez-y aussi !

Si vous êtes enceinte, ou si vous partez avec bébé, parlez-en à votre médecin !

 

Il vous indiquera éventuellement les destinations à éviter et vous donnera tous les conseils pratiques pour passer un séjour en toute sérénité.

 

Selon la destination, prévoyez les vaccins éventuellement obligatoires !

 

Renseignez-vous sur les services médicaux disponibles sur place (médecins, hôpital, clinique…) !

 

Dans la valise, une trousse à pharmacie avec des produits de base s’impose : préparez-la!

 

Si vous prenez un traitement, demandez à votre médecin de rédiger une ordonnance avec le nom générique des médicaments : vous pourrez ainsi vous les procurer dans les pharmacies du monde entier !

 

Et ne laissez pas les carnets de santé à la maison !

 

Pour en savoir plus et préparer votre voyage…

 

 

 

Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)

 

 

Source : www.ameli.fr

Mise à jour le Lundi, 29 Août 2011 12:35