Je me connecte




Mot de passe oublié ?

La pratique d'une activité physique n'est pas incompatible avec la grossesse…

sport et grossesse

Bien au contraire ! La sédentarité est néfaste : 30 minutes de sport, 3 à 5 fois par semaine vous maintiendront en pleine forme, à condition de respecter certaines règles…

Quels sont les bienfaits de l’exercice physique ?

Ils sont nombreux pour la femme enceinte : entretien de la musculature abdominale, prise de poids moindre, amélioration du retour veineux, accroissement de l’endurance, bien être psychologique, facilitation du travail de l’accouchement,...

Quels sont les sports conseillés ?

La marche et la natation arrivent en tête !
N’abusez pas du dos crawlé, votre sangle abdominale en souffrirait alors qu’elle doit être absolument préservée. Privilégiez la brasse coulée et la nage indienne. Vous pouvez également vous adonner à l’aquagym car elle renforce en douceur la musculature abdominale et dorsale tout en stimulant la circulation sanguine. La gymnastique douce est aussi recommandée et peut s’associer à une préparation à l’accouchement (amélioration de la respiration, entretien des muscles du ventre, du dos, des reins et des cuisses, mais aussi ceux du périnée mis à contribution pendant l’accouchement). Vous pouvez vous laisser tenter, sans risque, par la danse « soft » ou le yoga, mais pour ce dernier le ventre arrondi peut vous gêner en fin de grossesse !

Quels sont les sports interdits ?

Ceux qui peuvent entrainer des chutes : ski alpin ou nautique, équitation, cyclisme,… Ceux qui peuvent vous exposer à des chocs : sports de balle collectifs, karaté, judo, boxe, escrime… Le tennis, le squash et le jogging ne sont pas recommandés, car ils provoquent des secousses. Par ailleurs, comme le body-building, ils demandent trop d’efforts musculaires, augmentent les risques d’accouchement prématuré et déclenchent une sécrétion d’hormones (adrénaline et noradrénaline) qui provoquent des contractions. Bien évidemment, l’alpinisme est vivement déconseillé et la plongée sous-marine formellement interdite.

Quelles sont les contre-indications formelles à toute activité sportive ?

Ce sont tous les cas de grossesses à risques ou compliquées qui requièrent un maximum de précautions et du repos.


Alors, si vous êtes sportive, poursuivez vos activités pendant la grossesse…et si vous êtes sédentaire, bougez !

Respectez, bien sûr, les contre-indications, modulez l’intensité de l’effort en fonction de vos capacités et du terme de la grossesse…

Attendez le feu vert de votre médecin et suivez ses conseils !




Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)




Sources : www.inpes.fr - www.casm-acsm.org



retourhautdelapage_rose

 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…