Je me connecte




Mot de passe oublié ?

HAD et grossesses à risques

Hospitalisation à domicile

L'Hospitalisation à Domicile (HAD) permet d'assurer, au domicile du patient, une surveillance et des soins identiques à ceux réalisés lors d'une hospitalisation classique. Toutes les spécialités peuvent être concernées, au premier rang desquelles l'obstétrique, notamment dans le cadre du suivi des grossesses à risques. Ce mode de prise en charge existe depuis une cinquantaine d'année, mais reste encore mal connu...

L'HAD : l'hôpital à la maison !

Les structures d'HAD sont soumises aux mêmes obligations que les établissements hospitaliers privés et publics : sécurité et qualité des soins, certification, prise en charge 24h/24, lutte contre les infections nosocomiales, etc...


L'HAD s'appuie sur une étroite coopération entre les différents professionnels de santé intervenant dans la prise en charge du patient.


Le médecin traitant se retrouve en première ligne, avec le médecin coordonnateur, au sein d'une équipe pluridisciplinaire comprenant, selon les besoins : médecins spécialistes, sage-femme, infirmière, aide-soignante, kinésithérapeute, psychologue, diététicien, ergothérapeute, orthophoniste, assistante sociale, etc...


Les progrès technologiques en matière d'information et de communication (dossier médical informatisé, télémédecine, télésurveillance, etc...) sont au coeur du développement de l'HAD.


La loi de 2009 "Hôpital, Patients, Santé et Territoires" reconnait l'HAD comme un mode d'hospitalisation à part entière, mais l'offre est inégalement répartie sur le territoire. Si tous les départements disposent d'au moins une structure d'HAD, les zones rurales accusent un net déficit.


Le maintien à domicile, plus économique qu'un séjour à l'hôpital, concourt à un meilleur confort du patient et à une humanisation de sa prise en charge.

L'HAD pendant la grossesse...

Toute femme enceinte, ayant été hospitalisée pour une grossesse à risques, peut éventuellement bénéficier d'une HAD pour continuer la surveillance obstétricale et les soins.


Cela peut se faire, notamment, en cas d'hypertension artérielle, de diabète, de grossesse multiple, de menace d'accouchement prématuré ou de problème chez le foetus. Tous les examens et traitements "classiques" peuvent être réalisés : consultations obstétricales, prélèvements de laboratoire, soins infirmiers, etc...


La télémédecine permet d'effectuer une surveillance plus "sophistiquée", grâce à l'installation d'appareils au domicile. Par exemple, l'enregistrement du rythme cardiaque du foetus et des contractions utérines ou la mesure de la tension artérielle de la maman sont régulièrement transmis à l'équipe médicale. Après interprétation des résultats, la future maman reçoit les conseils et prescriptions adaptés.


L'HAD évite les transports répétés à la maternité, sécurise les futures mamans et leur évite une fatigue inutile. Depuis sa mise en place pour les grossesses à risques, la télésurveillance à domicile a fait ses preuves, tant sur un plan médical qu'économique.

L'HAD après l'accouchement...

La prise en charge d'une sortie précoce des jeunes mamans et des nouveau-nés permet d'assurer leur accompagnement et la continuité des soins commencés à la maternité.


Il peut s'agir, par exemple, de surveiller la mère à la suite d'une grossesse pathologique, d'une césarienne, d'un problème de cicatrisation, de complications infectieuses ou en raison de difficultés psycho-sociales.


Dans certains cas, les nouveaux-nés fragiles (petit poids, ictère, etc...) peuvent aussi bénéficier d'un suivi en HAD.


Selon les besoins, un ou plusieurs membres de l'équipe médicale interviendront régulièrement au domicile : sage-femme, puéricultrice, infirmière, etc...

L'HAD : comment pouvez-vous en bénéficier ?

La maternité dans laquelle vous êtes suivie doit avoir passé une convention avec la structure d'HAD périnatale du secteur.


Que ce soit pour une HAD pendant la grossesse ou après l'accouchement, l'équipe médicale évalue la faisabilité de votre retour au domicile, en tenant compte des facteurs médicaux, psychologiques et sociaux.


Sur le plan pratique, vos conditions de logement doivent permettre l'HAD (une enquête est réalisée par l'assistance sociale et vous ne devez pas vivre seule. Votre entourage sera plus ou moins mis à contribution : pensez-y !


Une prescription est obligatoirement faite par le médecin qui vous suit à la maternité. Un protocole de soins et d'accompagnement personnalisé (traitements, examens complémentaires, appareils de surveillance, transmission des informations, etc…) est élaboré conjointement par le gynécologue-obstétricien, le médecin traitant, le médecin coordonnateur de l'HAD et l'ensemble des professionnels de santé intervenant à domicile.


Sachez que la mise en place d'une HAD ne peut pas se faire sans votre consentement : vous devez obligatoirement confirmer votre accord par écrit.


Les frais d'HAD sont pris en charge par l'Assurance Maladie dans les mêmes conditions qu'une hospitalisation normale.

Si pendant votre grossesse, ou après l'accouchement, une surveillance et des soins hospitaliers sont nécessaires, vous pouvez peut-être bénéficier d'une HAD. Parlez-en à votre gynécologue-obstétricien ! Il déterminera si votre état de santé le permet et vous informera sur les structures disponibles dans votre région...


Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)


Sources : www.fnehad.fr - www.has-sante.fr - www.ameli.fr - www.mgen.fr - www.igas.gouv.fr - www.techniques-hospitalieres.fr - www.syngof.fr

Mise à jour le Mercredi, 25 Mai 2011 09:11
 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…