Je me connecte




Mot de passe oublié ?

Les vaccins pendant la grossesse

les vaccins pendant la grossesse

La vaccination de la femme enceinte revêt un caractère particulier pour deux raisons. D’une part la grossesse modifie les réactions de défense de l’organisme, d’autre part si la future maman se fait vacciner, son bébé est aussi concerné. Durant cette période, votre médecin peut être cependant amené à pratiquer une vaccination, en cas de risque infectieux et de ses conséquences néfastes sur le bon déroulement de la grossesse.

Les vaccinations autorisées et utiles

Le vaccin contre la grippe peut être pratiqué sans problème à n’importe quel stade de la grossesse. Il présente un intérêt notable en raison du risque de fausse couche que peut faire courir cette maladie très fréquente.


Le vaccin contre le tétanos n’expose pas la femme enceinte à des risques particuliers et permet de protéger le bébé.


Le vaccin injectable contre la polio est efficace et bien toléré pendant la grossesse. Le bébé sera protégé jusqu’à l’âge de six mois environ. Dans la pratique il concerne surtout les femmes qui voyagent dans des zones à risques.

Les vaccinations à ne faire qu’en cas de nécessité

Le vaccin contre le pneumocoque peut être administré en cas d'ablation de la rate à la suite d’un accident, en raison du risque élevé d'infections.


Le vaccin contre la rage s'impose après toute morsure animale suspecte, compte tenu du pronostic grave de cette maladie.


Les vaccins contre les hépatites (A et B), la typhoïde, le choléra et les méningites (A et C) ne se justifient qu’en cas de risque infectieux majeur : notamment, voyage obligatoire en zone endémique, contexte épidémique, exposition professionnelle ou familiale.


Le vaccin contre la fièvre jaune est en principe déconseillé pendant toute la durée de la grossesse. Mais si le voyage en zone d’endémie ne peut être différé, la vaccination est nécessaire compte tenu de la gravité de cette maladie.

Sachez que les données recueillies jusqu'à ce jour n'ont pas montré de risque pour le foetus.

Les vaccinations à éviter

Le vaccin contre la rubéole est formellement contre-indiqué pendant la grossesse. Les femmes en âge de procréer ne peuvent être vaccinées que s’il n’existe aucun risque de grossesse : elles doivent donc être sous contraception, deux mois avant et deux mois après l’injection.

Cependant, en cas de vaccination accidentelle (grossesse méconnue) le risque de malformation chez le foetus est bien inférieur à celui encouru si la mère contracte la maladie. De ce fait, la vaccination rubéolique en cours de grossesse ne conduit pas systématiquement à une IVG.

Par contre, à titre préventif, toute femme dépistée séronégative vis-à-vis de la rubéole à l’occasion de sa grossesse devrait être systématiquement vaccinée avant sa sortie de la maternité.


Le vaccin contre la rougeole se complique parfois d’une fièvre élevée pouvant déclencher une fausse couche.


Le vaccin contre les oreillons présente un risque élevé de fausse couche, mais aucune malformation n’a été observée.


Le vaccin contre la varicelle ne doit pas être administré à une femme enceinte, bien qu’aucune atteinte du foetus n’ait été observée à ce jour dans les cas d’injection par erreur.


Le vaccin buvable contre la polio est contre-indiqué de principe (car il s’agit d’un vaccin vivant), mais aucun problème spécifique n’a été encore signalé dans les études.


Le BCG ne doit pas être administré pendant la grossesse, mais les traitements antituberculeux peuvent être prescrits en cas de nécessité.


Le vaccin contre la coqueluche provoque fréquemment de fortes poussées de fièvre, avec un risque d’accouchement prématuré ou d’avortement.


Le vaccin contre la diphtérie est très souvent mal supporté par la femme enceinte et sera donc limité aux cas d’urgence, exceptionnels de nos jours.

Les vaccins conseillés avant la grossesse

Attention : ne pas être immunisée contre la rubéole, la rougeole, les oreillons et la varicelle peut être dangereux pendant la grossesse, pour vous et votre bébé !


Si vous avez contracté la maladie avant d’être enceinte, vous êtes naturellement protégée.


Dans le cas contraire, l’idéal est de vous faire vacciner avant votre projet d’enfant. Ainsi, les risques graves seront évités pendant toute la grossesse. De plus, cela vous permettra de transmettre vos anticorps au bébé et donc de le protéger pendant les premiers mois de la vie, en attendant qu’il soit en âge d’être lui-même vacciné.

La majorité des vaccins ne présentent aucun danger pour la femme enceinte, mais il est vivement conseillé d’être à jour de ses vaccinations avant d’envisager une grossesse. D’où l’intérêt de la consultation préconceptionnelle qui permettra de faire le point sur ce sujet et limiter ainsi les risques pour vous et votre bébé…


Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)



Sources : www.lecrat.org - www.pasteur.fr - www.cngof.asso.fr - www.cdc.gov

Mise à jour le Jeudi, 14 Octobre 2010 14:06
 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…