Je me connecte




Mot de passe oublié ?

Mal de dos et grossesse

mal de dos et grossesse

Les bouleversements physiologiques de la grossesse entraînent toute une série désagréments plus ou moins marqués. Les douleurs lombaires en font partie : plus d'une femme enceinte sur deux en souffre, généralement à partir du deuxième trimestre. La prévention passe d'abord par une bonne hygiène du dos dans la vie de tous les jours…

Pourquoi le dos est-il mis à rude épreuve par la grossesse ?

D’une part l’augmentation de poids de l’utérus (avec projection en avant du centre de gravité) et la distension des muscles abdominaux entraînent une exagération de la cambrure lombaire.


D’autre part, l'augmentation des hormones sexuelles provoque un relâchement ligamentaire (notamment en bas du dos et au niveau du bassin), ce qui favorise l’apparition de douleurs.


Sans oublier que la sphère émotionnelle est aussi modifiée par la grossesse, or les facteurs psychologiques influent notablement sur les douleurs dorsales.


Généralement tout rentre dans l'ordre dans les semaines suivant l'accouchement.


Mais la fatigue, le manque de sommeil, les mauvaises positions en allaitant ou en portant le nourrisson n’aident pas à récupérer rapidement.


N’oubliez pas de faire vos séances de rééducation périnéale et abdominale !


Si les douleurs persistent au-delà d’un mois après la naissance, mieux vaut consulter pour vérifier qu’il n’existe pas une pathologie lombaire sous-jacente aggravée par la grossesse (hernie discale par exemple).

Maîtrisez votre poids !

Sans faire une fixation sur le pèse-personne, vous devez régulièrement contrôler votre poids : ne vous laissez pas “dépasser” par les kilos !


Pendant la grossesse, une prise de poids de 10 à 12 kg est considérée comme “normale”.


Une bonne maîtrise de votre poids passe par une alimentation variée, équilibrée et adaptée, associée à une activité physique régulière.


Une prise de poids excessive vous exposerait non seulement à des douleurs dorsales, mais aussi à d’autres problèmes médicaux (hypertension, diabète…) et obstétricaux (déroulement du travail et accouchement).


Toute surcharge pondérale nécessite la consultation d'un médecin, pour l’instauration de règles diététiques adaptées.

Apprenez les bonnes postures !

Quel que soit votre poids, et même si vous n’avez pas mal, vous avez tout intérêt à adopter les positions correctes et les bons réflexes au quotidien.


Pour marcher, tenez-vous bien droite, en gardant les épaules en arrière, sans pousser le ventre en avant.


Limitez la station debout immobile prolongée et faites des pauses régulières.


Asseyez-vous correctement, plutôt sur une chaise que dans un sofa bien mou ! Installezvous bien au fond du siège, les pieds à plat, le dos et les cuisses formant un angle droit, et en plaçant si besoin un petit coussin au creux des reins.


Veillez à avoir une bonne literie et dormez de préférence sur le côté, en chien de fusil, avec éventuellement un traversin entre les genoux.


Pour ramasser un objet à terre, fléchissez les genoux au lieu de vous plier en deux. Ne portez pas de charges lourdes : commencez par alléger votre sac à main !


Rangez vos chaussures à talons hauts dans le placard pendant 9 mois ! Les talons de 3 cm sont l’idéal.


Évitez les longs trajets en voiture, et si vous devez impérativement voyager, calez-vous bien sur le siège et faites une pause toutes les deux heures.


Et dans tous les cas, ne surestimez pas vos limites : reposez-vous le plus possible et demandez de l’aide pour les tâches quotidiennes les plus pénibles !

Pratiquez une activité physique régulière !

Cela permettra de vous assouplir et de renforcer vos muscles.


Bien sûr les sports “violents” sont proscrits pendant la grossesse, mais la marche, la natation (plutôt le dos crawlé), l’aquagym ou la gymnastique douce sont particulièrement recommandées.


Les exercices d'étirement à faire quotidiennement chez vous, appris chez un kinésithérapeute ou lors de certains cours de préparation à l’accouchement, sont aussi vivement conseillés.


Mais quelle que soit l’activité choisie, écoutez votre corps et ne forcez pas !

Ne prenez pas de médicaments sans avis médical !

Le repos allongé reste un des meilleurs moyens pour atténuer les douleurs : couchezvous tôt et faites une petite sieste (si votre emploi du temps vous le permet !). En fonction de la pénibilité de votre travail ou des transports, un arrêt de travail peut s’imposer pour éviter une aggravation et limiter la fatigue.


Les bains chauds, l’application locale de chaleur (coussins thermiques, bouillotte…) ou des massages doux apportent parfois une amélioration.


Dans certains cas, des séances de kinésithérapie sont nécessaires, au cours desquelles vous seront aussi enseignées les bonnes postures.


La grossesse limite le choix des médicaments en raison des risques pour le foetus : ne prenez rien en dehors des prescriptions de votre médecin !


Les médecines douces (acupuncture, ostéopathie, homéopathie) ont toute leur place pendant la grossesse, permettant de soulager certaines mamans, sans effets secondaires sur le bébé.

Attention !

Des douleurs lombaires peuvent être aussi le signe d’un autre problème médical ou obstétrical.


Prudence notamment si elles sont accompagnées de fièvre, de symptômes urinaires, de pertes vaginales ou de saignements : consultez sans tarder !


Et en fin de grossesse, le début du travail peut se manifester par des douleurs intenses en bas du dos !


Si malgré une bonne hygiène de vie et des quelques précautions, votre dos vous fait souffrir, n’hésitez pas à en parler à votre médecin, dès les premiers symptômes ! Des solutions existent… Et dans tous les cas, jamais d’automédication !



Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)



Sources : www.cngof.asso.fr - www.syngof.fr - www.rhumatologie.asso.fr - http://dmg.medecine.univ-paris7.fr - www-smbh.univ-paris13.fr - www.mayoclinic.com

Mise à jour le Lundi, 20 Juin 2011 16:00
 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…