Je me connecte




Mot de passe oublié ?

Vos dents pendant la grossesse

Vos dents durant votre grossesse

Les modifications hormonales de la grossesse ont tendance à fragiliser les dents et les gencives. Sans compter ces fameuses “envies” qui augmentent les grignotages sucrés ! Soyez prudente : une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut avoir des conséquences néfastes sur votre santé ou celle de votre bébé, et augmenter le risque d’accouchement prématuré…


La gingivite

C’est une inflammation de la gencive qui devient rouge, légèrement gonflée et douloureuse, avec des saignements répétés au moindre contact.

Chez les femmes enceintes qui ont une bonne hygiène bucco-dentaire, ce phénomène reste en général modéré et régresse le plus souvent après l’accouchement.

Par contre, la plaque dentaire (pellicule blanche ou jaunâtre, constituée de débris alimentaires et de bactéries) et le tartre aggravent les symptômes.

En l’absence de traitement, une maladie parodontale peut se développer : il existe alors une destruction de l’os et une mobilité de la dent aboutissant souvent à sa perte.
Attention : les maladies parodontales augmentent les risques d'accouchement prématuré et continuent d’évoluer après la naissance du bébé.

L’absence de soins peut entrainer aussi l’apparition, entre deux dents, d’une tuméfaction bénigne, arrondie, rouge et saignant facilement. Cette lésion, appelée “épulis”, régresse souvent après l’accouchement, mais en cas de gêne importante un traitement local sera nécessaire.

Les caries

Les femmes enceintes sont plus sujettes aux caries : plusieurs facteurs expliquent ce phénomène et justifient les mesures de prévention (hygiène rigoureuse et contrôles réguliers).

La progestérone, hormone sécrétée en grande quantité, modifie la composition de la salive et diminue son rôle protecteur.

La multiplication dans la bouche d’une bactérie particulière (streptococcus mutans), impliquée dans la formation des caries, est observée pendant la grossesse.

Les vomissements entraînent un dépôt d’acide gastrique sur l’émail des dents, avec possibilité d’érosion.

De plus, les grignotages fréquents favorisent aussi les caries : limitez les sucreries !

La prévention

L’hygiène bucco-dentaire

Brossez-vous les dents après chaque prise alimentaire, pendant au moins 3 minutes, avec une brosse à poils souples (à changer tous les 2 ou 3 mois).
Même si vos gencives saignent, n’arrêtez pas le brossage !

L’utilisation régulière du fil dentaire ou de brossettes inter-dentaires est conseillée : ceci permet d’éliminer la plaque dentaire accumulée autour de la gencive.

Après chaque vomissement, rincez-vous la bouche avec du bicarbonate (pour contrer l’acidité), mais attendez environ une heure avant de vous brosser les dents (l’acidité combinée au brossage fragiliserait l’émail encore plus).

Les visites régulières chez le dentiste

Quand cela est possible, un contrôle dentaire avant la conception est vivement recommandé. Si vous n’aviez pas prévu d’être enceinte, consultez votre dentiste en tout début de grossesse. Ensuite deux contrôles seront nécessaires (aux 3ème et 6ème mois), voire plus si votre dentiste le juge utile.

Cette surveillance régulière vous prémunira de tout risque et permettra de réaliser les éventuels traitements en toute sécurité. En cas de problème, quel que soit le stade de votre grossesse, vous devez consulter votre dentiste qui pourra ainsi réaliser les soins d’urgence le plus rapidement possible.

Des détartrages réguliers permettront d’éviter l’aggravation de la gingivite. Si le risque de caries est élevé, le fluor en traitement local sera nécessaire : dentifrice au fluor, éventuellement complété par une solution de rinçage fluorée, voire un gel ou un vernis appliqués au cabinet.

A chaque consultation, votre dentiste vous donnera de nombreuses informations en matière d’hygiène et de prévention. Mais n’hésitez pas à lui poser toutes les questions sur l’entretien de vos dents ou celles de votre futur enfant.

Sachez enfin qu’à partir du 6ème mois de grossesse, les consultations et les soins dentaires sont pris en charge à 100%, et ce jusqu’au 12ème jour après l’accouchement.

Les précautions alimentaires

Vous le savez, pour préserver votre santé et le bon développement de votre bébé, une alimentation équilibrée est nécessaire.

Vos dents et vos gencives ont besoin aussi d’un apport suffisant en vitamines, en sels minéraux et en oligo-éléments : votre dentiste et votre médecin vous donneront des conseils nutritionnels, et vous prescriront éventuellement des compléments alimentaires.

Attention : n'abusez pas du sucre (bonbons, sodas...) et, bien sûr, arrêtez la consommation d’alcool et de tabac !

Les soins dentaires

Les traitements

Pendant la grossesse, les dentistes préfèrent se limiter aux interventions indispensables (abcès, caries…) : rassurez-vous, elles peuvent être réalisées en toute sécurité !

Les travaux plus importants seront effectués après l’accouchement (et dans tous les cas, ni au premier trimestre, ni le dernier mois de la grossesse).

La réalisation d’amalgames (plombages gris) ou leur dépose sont déconseillées : ils contiennent du mercure qui peut traverser le placenta et constituer un risque pour la santé du bébé (la même précaution existe pour la femme qui allaite, en raison du passage dans le lait maternel).

Avant tout soin, n’oubliez pas de signaler au dentiste que vous êtes enceinte !

De plus, il doit être en contact avec votre médecin, de façon à connaître les éventuels risques concernant votre santé ou le déroulement de la grossesse.

Les anesthésies locales

Il n’existe pas de contre-indication chez la femme enceinte : votre dentiste utilisera des produits qui ne traversent pas le placenta.

Les radiographies

Elles ne présentent pas de risque pour le foetus, mais pour plus de sécurité, le ventre de la future maman peut être protégé par un tablier de plomb.

Par ailleurs, les dentistes ne réalisent que les clichés nécessaires aux soins urgents, les autres étant reportés après la naissance du bébé.

Sachez enfin que la radiographie numérique, de plus en plus utilisée dans les cabinets, irradie beaucoup moins que les radiographies traditionnelles.

Les médicaments

En cas de douleurs, seul le paracétamol (Doliprane, Dafalgan…) est autorisé. Les antiinflammatoires (y compris l’aspirine) sont contre-indiqués pendant la grossesse.

Si vous avez une infection, sachez que de nombreux antibiotiques sont interdits chez la femme enceinte (par exemple, les tétracyclines entrainent une coloration jaune des dents du bébé).

En cas de nécessité, votre dentiste ou votre médecin vous prescriront un traitement dénué de risque. Et surtout, pas d’automédication !

Si vous avez un projet de grossesse ou si vous êtes déjà enceinte, pensez à vos dents plus que jamais ! Une hygiène rigoureuse, une alimentation équilibrée et des contrôles réguliers chez le dentiste sont impératifs. Et surtout, pendant 9 mois …gardez le sourire !!


Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)



Sources : www.adf.asso.fr - www.ufsbd.fr - www.dentalhealth.org.uk

 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…