Je me connecte




Mot de passe oublié ?

Votre peau pendant la grossesse

Votre peau pendant la grossesse

Les bouleversements hormonaux de la grossesse entraînent des modifications sur l'ensemble de l'organisme. La peau, les cheveux, les ongles et la circulation sanguine n'y échappent pas. Particulièrement à l'écoute de votre corps pendant 9 mois, quelques soucis esthétiques risquent d'attirer votre attention : des solutions existent pour vous réconcilier avec votre image…

Les modifications de la pigmentation

Elles concernent la plupart des femmes enceintes, et plus particulièrement les brunes à peau mate. Les hormones de la grossesse stimulent les cellules pigmentaires dans les parties du corps où elles sont les plus nombreuses.

Le masque de grossesse (appelé aussi mélasma ou chloasma) se présente sous la forme de taches brunes, plus ou moins foncées, et plus ou moins étendues, qui se localisent sur le visage (front, nez, joues et lèvre supérieure). Il apparaît parfois de façon insidieuse avec le bronzage.

D'autres zones sont aussi classiquement concernées par cette augmentation de la pigmentation : le ventre (ligne brune entre le pubis et l'ombilic), les mamelons, les aisselles, la région ano-génitale et les éventuelles cicatrices.

Pour éviter d'aggraver la pigmentation, il est impératif de bien vous protéger du soleil (chapeau, lunettes, T-shirt et crème anti-UV d'indice de protection élevé).

Dans 70% des cas, les tâches régressent dans l'année qui suit l'accouchement. Si elles persistent, consultez un dermatologue qui vous proposera des solutions : crèmes dépigmentantes, peelings…

L'acné

Les fortes sécrétions hormonales, survenant en cas de grossesse, modifient la nature de la peau et stimulent notamment la sécrétion de sébum.

Vous risquez donc d'avoir la peau plus grasse, et même de voir resurgir le cauchemar de votre adolescence : l'acné !

Des points noirs, des microkystes ou des boutons rouges inflammatoires peuvent apparaître sur le visage ou dans le dos.

Il est important d'avoir une bonne hygiène de peau pendant la grossesse, a fortiori si vous avez tendance à faire de l'acné en temps ordinaire : utilisez de préférence un savon doux surgras pour vous laver le visage, privilégiez les démaquillants et autres produits de soins qui ne bouchent pas les pores.

Ne faites pas d'automédication : de nombreux médicaments, notamment ceux contenant de la vitamine A acide, sont contre-indiqués pendant la grossesse.
N'hésitez donc pas à consulter votre dermatologue ! Il vous prescrira un traitement efficace et adapté à la femme enceinte.

Les excroissances de peau

Appelées scientifiquement "molluscums" et mesurant 2 à 3 mm de long, ces petites excroissances de peau peuvent se multiplier ou apparaître lors de la grossesse, principalement au niveau du cou, des aisselles, ou sous les seins.

Elles ne présentent aucun caractère de gravité et certaines disparaîtront spontanément après l'accouchement.

Si elles vous gênent vraiment, votre dermatologue les éliminera avec l'azote liquide ou l'électrocoagulation.

Les grains de beauté

Attention : ils sont susceptibles d'apparaître ou de se modifier pendant la grossesse. Surveillez-les !

Consultez un médecin au moindre doute : découverte d'un nouveau grain de beauté ou changement d'aspect d'un ancien (bords irréguliers, variation de couleur ou augmentation de taille).

Seul un dermatologue pourra faire le diagnostic : souvent en retirant le grain de beauté douteux (sous anesthésie locale) pour l'analyser et déterminer s'il est bénin ou non.

Les angiomes stellaires

Ces petits points rouges, en forme d'étoile, situés sur le visage et le haut du corps, apparaissent parfois pendant la grossesse.

Ils régressent généralement après l'accouchement : dans le cas contraire, un traitement au laser (contre-indiqué pendant la grossesse), réalisé par un dermatologue, les fera disparaitre.

Souvent associée aux angiomes stellaires, une rougeur de la paume des mains, plus ou moins étendue, peut apparaitre pendant la grossesse. Elle disparaît spontanément dans les semaines qui suivent l'accouchement.

Les démangeaisons

Dénommées "prurit" dans le jargon médical, elles constituent un symptôme assez classique pendant la grossesse, mais peuvent être très inconfortables. Selon leur origine, elles s'accompagnent ou non d'une éruption.

Diverses causes, plus ou moins bénignes, sont à l'origine de ces démangeaisons. Il peut s'agir d'un dysfonctionnement du foie (cholestase hépatique qui s'accompagne parfois d'un ictère, communément appelé jaunisse) ou de maladies dermatologiques spécifiques de la grossesse. Il peut s'agir aussi d'une allergie, d'une parasitose ou d'autres problèmes non caractéristiques de la femme enceinte.

Pas d'automédication ! Vous devez impérativement consulter votre médecin qui fera un diagnostic précis, vous prescrira le traitement adapté et surveillera l'évolution pour éviter tout risque pour le bébé.

Les vergetures

Apparaissant chez plus de deux femmes enceintes sur trois, elles sont liées à la distension de la peau, secondaire à la prise de poids, et à des facteurs hormonaux.

L'élasticité de la peau a ses limites : lorsque celles-ci sont dépassées, notamment dans les derniers mois de la grossesse, il existe une rupture des fibres profondes de la peau (collagènes et élastiques) et les vergetures apparaissent.

Elles se présentent sous forme de stries, rouges ou violacées, ressemblant à des cicatrices.

Elles se localisent principalement sur le ventre, les cuisses et les seins.

Il est recommandé de ne pas les exposer au soleil.

A titre préventif, les spécialistes conseillent d'effectuer quotidiennement, pendant la grossesse, des "palper-rouler" sur les zones à risque (ventre, hanches, cuisses) : il s'agir de "pétrir" délicatement la peau (entre le pouce, l'index et le majeur) avec une crème hydratante ou une crème anti-vergetures, 5 à 10 minutes par jour.
Attention : pensez à ne pas appliquer de crème sur votre ventre dans les jours qui précèdent une échographie !

Après l'accouchement, les vergetures s'estompent généralement en quelques mois, sans disparaître totalement. Si elles restent très disgracieuses, votre dermatologue vous conseillera le traitement le plus adapté.

Les cheveux

Grâce aux hormones de la grossesse, vous perdrez beaucoup moins vos cheveux : ils pousseront plus vite, en prenant un aspect soyeux et brillant que toutes vos amies vous envieront !

Aucun soin particulier n'est requis, mais utilisez de préférence un shampoing doux. Quant aux colorations, elles ne sont pas contre-indiquées.

Les poils

Les modifications hormonales de la grossesse peuvent entrainer l'apparition d'un duvet, notamment sur le visage, ou même de poils beaucoup plus disgracieux.

Ils régressent généralement après l'accouchement.

S'ils vous gênent vraiment, une épilation électrique peut s'envisager, mais le laser est contre-indiqué pendant la grossesse.

Les ongles

Comme les cheveux, les ongles poussent plus rapidement chez la femme enceinte et prennent généralement un aspect plus brillant.

Mais parfois, ils sont fragilisés : il est conseillé de les couper court, d'éviter le vernis et de les masser régulièrement avec une crème fortifiante.

Dans certains cas, ils deviennent friables ou cassants. Un traitement peut être nécessaire : parlez-en à votre médecin, d'autant que d'autres pathologies (mycose, par exemple) peuvent affecter vos ongles.

Les seins

La transformation des seins est un des premiers signes de la grossesse…

Ils sont particulièrement sensibles aux variations hormonales : pendant 9 mois, ils vont subir de profondes modifications, d'autant plus qu'ils se préparent naturellement à l'allaitement.

Ils vont augmenter de volume, devenir plus lourds, plus tendus et plus sensibles.

Des petites veines bleutées peuvent devenir apparentes sous la peau, des vergetures s'installent fréquemment et les mamelons prennent généralement une coloration plus foncée.

Il est impératif de porter un soutien-gorge bien adapté qui ne comprime pas les seins.

L'application quotidienne d'une crème hydratante est bénéfique et, si vous n'êtes pas frileuse, une douche fraiche contribue à raffermir la peau.

Maîtrisez votre prise de poids : hormis les bénéfices pour votre santé et le bon déroulement de la grossesse, cela permettra de ne pas trop alourdir vos seins.

Enfin, au cours de vos exercices physiques, pensez à faire travailler les pectoraux !

Les problèmes veineux

Pendant la grossesse, les vaisseaux sont fragilisés par l'imprégnation hormonale et ont tendance à se dilater. De plus, en augmentant de volume, l'utérus peut comprimer les veines abdominales profondes et gêner le retour veineux.

Vous risquez de ressentir la sensation de jambes lourdes et les veines peuvent devenir très apparentes, sous forme de varicosités (très fines) ou de varices (plus saillantes).

Il faut éviter la station debout prolongée, les bains chauds et l'exposition au soleil.

Quelques mesures simples vous aideront : surélevez le bas de votre lit, douchez vos jambes à l'eau froide et faites régulièrement de l'exercice (marche, natation).

Pour soulager les jambes lourdes, vous pouvez utiliser un gel, une crème ou un spray (plusieurs laboratoires proposent ce type de produit).

Mais n'hésitez pas à consulter un phlébologue !

En fonction de l'état de vos veines, il vous proposera la solution la plus adaptée : médicament veinotonique, bas de contention, sclérose (injection d'un produit dans les veines dilatées)…

Les maladies dermatologiques

Certaines pathologies (psoriasis, eczéma, lupus…) peuvent être modifiées par la grossesse, soit dans le sens d'une amélioration, soit au contraire dans celui d'une aggravation.

Des dermatoses spécifiques de la grossesse existent, certaines fréquentes, d'autres exceptionnelles. L'aspect des éruptions est varié (plaques, vésicules, pustules…) et nombre d'entre elles s'accompagnent de démangeaisons.

Citons enfin les manifestations cutanées de maladies infectieuses (herpès, rubéole, varicelle…) qui peuvent avoir de graves conséquences pour votre bébé.

Dans ces trois situations, une prise en charge spécialisée et une surveillance renforcée s'imposent.

Hormis certaines pathologies bien spécifiques, la plupart des problèmes dermatologiques de la grossesse sont naturels et bénins. Quelques petites imperfections ne doivent pas ternir votre bonheur d'être enceinte ! N'hésitez pas à prendre conseil auprès des spécialistes…

 

 

 

Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)

 

 

Sources : www.cngof.asso.fr - www.sfdermato.org - www.afme.org

 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…