Je me connecte




Mot de passe oublié ?

L'accouchement prématuré

accouchement-premature

En France, environ 60000 enfants naissent prématurément chaque année. Près de 8% des bébés n'attendent donc pas 9 mois pour quitter le ventre de leur maman, et ce chiffre augmente d'années en années. Quand parle t-on d'accouchement prématuré ? Quelles en sont les causes, les risques et les conséquences ? Explications…

Qu'est-ce qu'un accouchement prématuré ?

La durée normale d'une grossesse est de 39 semaines, soit 41 semaines d'aménorrhée (absence de règles).


L'accouchement est dit "prématuré" lorsqu'il survient avant la 37ème semaine d'aménorrhée, alors que le foetus est viable.


Lorsqu'un enfant nait avant la 33ème semaine on parle de "grand prématuré", et avant la 28ème semaine de "très grand prématuré".


L'accouchement prématuré peut survenir spontanément, le plus souvent en raison d'une rupture des membranes ou de contactions se déclenchant précocement.


L'accouchement peut aussi être provoqué sur décision médicale, s'il existe des risques pour le bébé ou la maman.

Les principales causes…

Pour environ 1/3 des accouchements prématurés spontanés, aucun facteur de risque particulier n'est retrouvé : la vigilance s'impose donc pour toute grossesse !


Des causes locales augmentent le risque : les malformations de l'utérus, une béance du col, les infections urinaires ou vaginales, un placenta inséré trop bas, un excès de liquide amniotique, une rupture précoce de la poche des eaux ou les grossesses multiples.


Des causes générales peuvent favoriser la survenue d'un accouchement prématuré : notamment certains problèmes maternels (diabète, hypertension, fièvre sévère, tabagisme, interventions chirurgicales, traumatismes…) ou un contexte socioéconomique défavorable (conditions de travail difficiles, nombreux déplacements, fatigue, stress…).


Les mères ayant déjà eu un accouchement prématuré sont aussi plus exposées.

Dans quels cas provoque-t-on un accouchement ?

Certaines pathologies graves peuvent mettre en danger la mère ou le foetus si la grossesse se prolonge. Il peut s'agir, par exemple, d'une hypertension artérielle sévère, d'une hémorragie maternelle, d'un hématome derrière le placenta ou d'un retard de croissance du foetus.


En fonction du contexte, l'accouchement prématuré sera provoqué par un déclenchement artificiel du travail ou réalisé par césarienne.

Comment reconnaître un accouchement prématuré ?

Les signes annonciateurs sont les mêmes que pour un accouchement normal. Il s'agit notamment des contactions utérines qui deviennent douloureuses, régulières et de plus en plus fréquentes. Parfois, une rupture de la poche des eaux ou des saignements peuvent y être associés.


La gravité tient évidemment à la précocité et à l'importance des symptômes : mais dans tous les cas, il faut consulter sans tarder !


Le gynécologue confirmera la menace d'accouchement prématuré s'il constate un raccourcissement et une ouverture du col. Il complètera éventuellement son examen par une échographie.


Le plus souvent une hospitalisation est nécessaire pour faire un bilan complet, analyser précisément la situation, suivre l'évolution et définir le traitement adapté.

Les mesures à prendre…

Il est difficile de prévenir un accouchement prématuré. Cependant certaines femmes présentent des facteurs de risques : d'où la nécessité de les dépister lors de la première consultation.


Le suivi régulier de la grossesse permet ensuite de détecter le moindre signe d'alerte et de renouveler les conseils d'usage : arrêter le tabac, éviter le surmenage, dépister les infections urinaires, etc…


Lorsque le col est ouvert en début de grossesse, un cerclage (fil posé autour du col) est réalisé à la fin du premier trimestre ou au début du deuxième. Dans ce cas, le repos allongé est préconisé pendant les semaines précédant l'accouchement.


Le traitement d'une menace d'accouchement prématuré va du simple repos à la maison jusqu'à l'hospitalisation dans un service spécialisé et mise en route d'un traitement (selon les cas, médicament pour bloquer les contractions, antibiotiques, corticoïdes pour accélérer le développement pulmonaire du foetus...).


Lorsque l'accouchement prématuré est prévisible, le médecin conseillera une maternité disposant d'une unité de néonatalogie (niveau I) ou d'un service réanimation néonatale (niveau III) en fonction du terme. Sinon le transfert du bébé dans un centre adapté se fera après la naissance.

Les risques pour le bébé…

Tout doit être mis en oeuvre, dans la mesure du possible, pour éviter une naissance précoce qui n'est pas sans danger pour l'enfant.


Le nouveau-né doit être impérativement admis dans un service spécialisé car plusieurs organes (poumons, cerveau, foie, intestins…) n'ont pas fini leur développement : on dit qu'ils sont immatures.


Il y a bien sûr une différence entre les bébés qui naissent juste un peu trop tôt (suivis dans une unité de néonatalogie) et les grands prématurés qui doivent être transférés dans un service de réanimation (car ils ont des difficultés à respirer, à maintenir une température normale, à se défendre contre les infections, à se nourrir, etc…).


Le risque de séquelles (respiratoires, neurologiques…) est évidemment d'autant plus élevé que l'accouchement a eu lieu précocement, d'où l'importance d'une prise en charge rapide pour optimiser le développement du bébé.

De nos jours, un bébé né après seulement 6 mois de grossesse peut devenir un adulte en pleine forme. Cependant, les risques de séquelles sont toujours préoccupants pour ces enfants arrivés trop tôt. Raison pour laquelle les spécialistes s'emploient à mieux comprendre la prématurité et essayer ainsi de la prévenir. Au cours de la grossesse, tout doit être fait pour éviter un accouchement prématuré : suivez les conseils de votre médecin et pensez à vous reposer !


Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)


Sources : www.cngof.asso.fr - www-ulpmed.u-strasbg.fr - www.syngof.fr - www.uvp5.univ-paris5.fr

Mise à jour le Jeudi, 31 Mars 2011 08:49
 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…