Je me connecte




Mot de passe oublié ?

Futures mamans : faites le plein de vitamine B9 !

vitamine B9

Chez la future maman, un déficit en vitamine B9, dénommée aussi acide folique ou folate, expose le bébé à un retard de croissance ou à de graves malformations. Or malgré les recommandations, la prise de cette vitamine avant la conception, et pendant la grossesse, reste très insuffisante en France…

La vitamine B9 : indispensable !

L’organisme a besoin d’acide folique lorsque les cellules se développent et se multiplient très rapidement, ce qui est le cas notamment pendant la grossesse.


Le spina bifida (malformation de la colonne vertébrale et de la moelle épinière, appelée aussi défaut de fermeture du tube neural) est clairement associé à un déficit en acide folique.


Il en est très probablement de même pour d’autres malformations congénitales : cardiopathies, anomalies des voies urinaires ou fentes palatines.


La prise de vitamine B9 éviterait la survenue d’un spina bifida dans 2/3 des cas ! Certaines femmes ont un risque accru d’accoucher d’un bébé présentant cette malformation : s’il y a des cas dans la famille (notamment chez un autre enfant), ou si elles présentent des problèmes de santé spécifiques (diabète, épilepsie, surpoids ou dénutrition).


Cette vitamine diminuerait aussi le risque d’accouchement prématuré.


D’une manière générale, près de 50% des Françaises en âge d'avoir un enfant auraient un déficit en acide folique. Différentes causes peuvent l’expliquer : alimentation pauvre en fruits et légumes, régimes fréquents et non contrôlés, anorexie, alcool, tabac, pilule contraceptive ou certains médicaments.


Certains pays, comme les États-Unis, ont choisi d'enrichir systématiquement des produits de consommation courante (pain, céréales, etc…) en acide folique. D'autres, comme la France, privilégient la prise individuelle de cette vitamine en complément à une alimentation équilibrée.

Suivez la prescription de votre médecin !

La supplémentation en vitamine B9 ne peut être pleinement efficace que si elle est commencée au cours des 4 semaines précédant la conception, et poursuivie pendant les 8 à 12 premières semaines de grossesse.


Le dosage recommandé en France par la Haute Autorité de santé (HAS) est de 0,4 mg/j en l'absence d'antécédent particulier, et de 5 mg/j pour les femmes à risque élevé.


Plusieurs spécialités existent en pharmacie (comprimés, gélules…) : votre médecin vous précisera la dose et la durée du traitement sur son ordonnance.


Mais ne faites pas d’automédication, même avec des compléments alimentaires ou complexes vitaminiques en apparence anodins !

“Vitaminez” votre assiette !

5 fruits et légumes par jour…

Sans aucun doute, vous connaissez ce slogan par coeur !
Selon vos préférences et possibilités, vous pouvez consommer ces aliments crus, cuits, frais, surgelés ou en conserve.

Les légumes verts (épinard, brocoli, cresson, endive, mâche, laitue, oseille, avocat, artichaut, courgette, haricot vert, petit pois…), les fruits rouges (fraise, framboise, cerise…), les bananes et les kiwis sont les plus riches en folates.

Pain, féculents et légumes secs…

D’une manière générale, pour avoir une alimentation équilibrée, ce type de produits est recommandé à chaque repas.

Mais sachez aussi que le pain, le riz, le maïs, la pomme de terre, les lentilles, les pois chiches contiennent des quantités non négligeables de folates.

Viandes, volailles, oeufs et poissons…

Tous ces aliments vont vous apporter des folates, en sachant que ce sont les oeufs qui en contiennent le plus.

Certes riche en vitamine B9, le foie est cependant déconseillé aux femmes enceintes, en raison de la très forte concentration en vitamine A, exposant au risque de malformation congénitale.

Laitages…

Sous une forme ou une autre, il est conseillé de consommer des produits laitiers au moins trois fois par jour.

Certains sont particulièrement riches en folates, comme les fromages affinés camembert, brie, chèvre, bleu…) et le fromage blanc : ne vous en privez pas !

Boissons…

Vous trouverez de la vitamine B9 dans tous les jus d’agrumes, mais évitez d’ajouter du sucre !

Et n’oubliez pas : zéro alcool pendant la grossesse ! Il ne vous apporterait aucune vitamine, mais seulement des problèmes…

Une grossesse, ça se prépare ! Raison pour laquelle les spécialistes insistent particulièrement sur l’importance de la consultation préconceptionnelle, au cours de laquelle cette vitamine vous sera prescrite, en plus de tous les conseils à suivre pendant neuf mois. Alors si vous souhaitez avoir un bébé, parlez-en sans tarder à votre médecin !


Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)


Sources : www.cngof.asso.fr - www.has-sante.fr - www.inpes.sante.fr - www.sogc.org - www.acog.org

Mise à jour le Jeudi, 21 Février 2013 15:25