Je me connecte




Mot de passe oublié ?

De l’eau ! De l’eau !
Mais laquelle pendant la grossesse ?

Quelle eau choisir pendant sa grossesse?

Votre médecin vous le conseille à chaque consultation et les médias vous le répètent sans cesse : il faut boire ! Mais entre eaux minérales, eaux de sources et eau du robinet, difficile de s’y retrouver…

Pourquoi faut-il boire plus pendant la grossesse ?

L'eau est indispensable au développement du foetus…

Elle représente 90% de son poids corporel. Par l’intermédiaire du placenta, la mère fournit au foetus l’eau dont il a besoin, et cette quantité augmente tout au long de la grossesse. Une bonne hydratation est aussi nécessaire à la formation du liquide amniotique dont le volume doit être suffisant pour assumer pleinement son rôle : la protection du foetus (contre les chocs, les variations de température et les infections) et son développement (membres, face et poumons).

L’eau joue un rôle essentiel dans la prévention de problèmes maternels…
Les infections urinaires surviennent plus facilement au cours de la grossesse, pour des raisons mécaniques (compression due à l'utérus) et hormonales : l’urine a tendance à stagner, favorisant ainsi le développement des microbes. Une infection urinaire survenant pendant la grossesse expose à des complications, notamment l’accouchement prématuré. Boire régulièrement permet d’augmenter le volume des urines et de limiter le risque d’infection.
Une tendance à la constipation existe au cours de la grossesse : des facteurs hormonaux expliquent ce phénomène. Là encore, un apport hydrique suffisant constitue une bonne mesure préventive à ne pas négliger.

Quelle quantité ?

Un apport quotidien d’au moins 1,5 litre est recommandé, à répartir idéalement sur toute la journée.

En cas de fièvre, d’activité physique intense ou de fortes chaleurs, cette quantité doit être augmentée : pensez-y !
Certes la nature vous aidera, car la sensation de soif apparaît plus rapidement chez la femme enceinte : mais mieux vaut boire régulièrement sans attendre ce signal d’alarme.

 

Et n’oubliez pas : l’eau est la seule boisson utile…

Le café et le thé peuvent être consommés, mais sans excès.

N’abusez pas des boissons sucrées.
Quant à l’alcool, abstenez-vous pendant toute la grossesse ! 


Sachez enfin que les fruits et légumes contiennent près de 90% d’eau… Ne vous en privez pas ! D’autant qu’ils vous permettront aussi de faire le plein de vitamines et d’oligo-éléments.

Les eaux de boissons : une réglementation stricte !

4 catégories d’eaux existent, répondant à des normes précises imposées par le Code de la Santé Publique et les directives européennes : l’eau d’adduction publique (eau du robinet), les eaux rendues potables par traitement, les eaux minérales naturelles et les eaux de source.

L’eau du robinet subit de multiples contrôles (produits toxiques, microbes, minéraux…), ce qui permet de connaître précisément sa composition et d’assurer une grande sécurité aux consommateurs.

L’eau rendue potable par traitement, anciennement dénommée “eau de table”, est ni plus ni moins qu’une eau du robinet mise en bouteille…et donc plus chère !

 

L’eau minérale naturelle possède des teneurs constantes en minéraux et oligoéléments qui lui confère des propriétés favorables à la santé, reconnues par l'Académie Nationale de Médecine.

L’eau de source est aussi naturellement potable et d’origine déterminée. Mais sa composition minérale n’étant pas nécessairement constante, elle ne peut se prévaloir de vertus thérapeutiques.

Les eaux en bouteille peuvent être plates ou gazeuses. Ces dernières se répartissent en trois catégories : les eaux naturellement gazeuses (la teneur en gaz est la même qu’à la source), les eaux renforcées en gaz de la source et les eaux gazéifiées en un lieu différent de celui de la source.

Attention ! Toutes ces eaux sont rigoureusement contrôlées sur le plan microbien, mais ne laissez pas une bouteille ouverte plus de 48 heures. Si vous voyagez dans un pays exotique : choisissez une marque connue, décapsulez vous-même la bouteille et ne buvez pas l’eau du robinet sans l’avoir désinfectée (avec des pastilles type Micropur).

L’heure du choix…

Si vous optez pour l’eau du robinet, compte tenu de l’étroite surveillance dont elle fait l’objet, vous pouvez la boire sans risque (sauf interdiction temporaire en raison d’une pollution occasionnelle). Sa qualité et sa composition sont en principe détaillées sur une fiche accompagnant votre facture d’eau. Si ce n’est pas le cas, votre mairie ou la DASS vous donnera les informations.

Si vous préférez l’eau en bouteille, choisissez-en plutôt une faiblement minéralisée (par exemple : Evian, Volvic ou Mont Roucous).

Mais rien ne vous empêche de varier de temps en temps. D’autant que certaines eaux possèdent des propriétés particulières…
Si vous mangez peu de produits laitiers, les eaux riches en calcium sont intéressantes (par exemple : Hépar ou Contrex).
Pour lutter contre le stress et la fatigue, une eau à forte teneur en magnésium vous aidera (par exemple : Rozana, Hépar ou Contrex).

Et les eaux gazeuses ? Elles ne sont pas contre-indiquées et peuvent même calmer les nausées, fréquentes en début de grossesse. Et puis si quelques bulles (par exemple : Perrier ou Badoit) vous incitent à bien vous hydrater : faites-vous plaisir !

Mais attention : les eaux très riches en sodium (St-Yorre ou Vichy Célestins) sont déconseillées si vous souffrez d’hypertension.

Au cours de la grossesse, les besoins nutritionnels augmentent et l’eau n’échappe pas à la règle : adoptez les bons réflexes et sachez vous organiser pour ne pas l’oublier ! Et si vous hésitez “entre deux eaux”, demandez conseil à votre médecin…

 

Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)

 

 

 

Sources : www.inpes.sante.fr - www.afssa.fr - www.cnrs.fr - www.univ-paris5.fr - www.chups.jussieu.fr - www.academie-medecine.fr

Mise à jour le Vendredi, 17 Décembre 2010 09:29
 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…