Je me connecte




Mot de passe oublié ?

Bien accueillir sa grossesse quand les frères et soeurs sont déjà là...

grossesse : les frères et soeurs sont déjà là

L'arrivée de bébé monopolise souvent toutes les attentions et peut provoquer chez le ou les aînés un sentiment de jalousie… D’où l’importance de les écouter et de les impliquer dans l’aventure !

 

Pendant la grossesse

Cela fait trois mois que vous êtes enceinte, votre premier enfant va devenir l'aîné(e), il est temps de lui annoncer qu’il va bientôt rencontrer un petit frère ou une petite sœur. Ne l'obligez pas à se réjouir.

Donnez lui du temps. Le moment viendra où, de lui-même, il vous posera des questions. Profitez en pour y répondre sans restriction et rassurez-le en lui lisant, par exemple, des livres sur le sujet, adaptés à son âge. Parlez lui  du bébé dans votre ventre, invitez-le à toucher votre ventre pour qu’il vive un premier contact intime.

 

Faîtes lui partager son expérience en lui faisant remarquer que la maman d'un de ses petits camarades est également enceinte ou vient d'avoir un bébé. Vous pouvez aussi proposer à l'institutrice d'aborder le sujet en classe. Demandez lui son avis sur la déco de la chambre, la couleur du berceau... Ou proposez lui de faire un joli dessin qu'il accrochera lui-même au mur, comme un grand. Ce sera son premier geste d'amour !

 

À la maternité

S'il y est autorisé, visitez la maternité avec votre enfant et dîtes lui que sa maman va y venir quelques jours sans lui, quand le bébé voudra sortir du ventre. Evitez de l'éloigner de la maison le jour de l'accouchement, au risque qu'il le vive mal, sinon expliquez lui pourquoi.

 

Lors de votre séjour, gardez autant que possible le contact. Téléphonez lui pour le tranquilliser. A la première visite, votre enfant doit être prioritaire, avant les autres membres de la famille ou de votre entourage. Afin qu'il ne se sente pas exclu, il est important qu'il découvre le bébé seulement entouré de ses deux parents. Il pourra ensuite aller chercher les visiteurs dans le couloir et leur présenter son petit frère ou sa petite soeur.

 

Ainsi valorisé dans son nouveau rôle, il acceptera mieux l'arrivée du nouveau venu et sera d’emblée positionné face au changement.

 

De retour à la maison

Vous avez moins de temps à lui consacrer d'où un mécontentement qu’il peut exprimer par la « régression » : ainsi certains enfants vont se remettre à « parler bébé », à demander le biberon, la tétine, à faire pipi au lit... Soyez patient et indulgent, ne formulez aucun reproche.

 

Consacrez du temps à votre aîné, un temps rien que pour lui. Par exemple, jouez chaque jour avec lui en tête à tête. Dîtes lui souvent que vous l'aimez pour le rassurer sur le fait que bébé n'est pas le préféré.

Ne vous extasiez pas à chaque fait et geste de bébé. Responsabilisez votre aîné et impliquez le dans la vie de bébé, les soins et bien sûr les bisous et les câlins. Il va pouvoir se sentir fier de s'occuper, lui aussi, du petit dernier et d'apporter sa pierre à l'édifice.

 

Mettez l'accent sur les changements positifs, comme l'échange de son lit de bébé contre un lit pour « grand », ou de veiller dix minutes de plus chaque soir...

 

retourhautdelapage_rose

Mise à jour le Jeudi, 28 Octobre 2010 10:22
 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…