Je me connecte




Mot de passe oublié ?

Le jour J

départ à la maternité pour l'accouchement

Voilà déjà quelques jours que vous étiez vigilante et attentive au moindre signal envoyé par bébé. Cette fois vous en êtes sûre, son arrivée ne saurait tarder, l’heure du départ à la maternité a donc sonné !

En route !

Faites vous accompagner, en position allongée ou semi allongée dans la voiture. Prenez en compte les conditions de circulation. Si votre conjoint n’est pas là, prévoyez des solutions de rechange (ami, voisin, taxi, ambulance…).


Surtout, malgré vos douleurs, rassurez le papa pour qu’il ne s’affole pas et ne roule pas “comme un fou” ! Prudence, prudence… Calme et sérénité seront vos maîtres mots à ce moment là. Et en cas d’extrême urgence, appelez le 15 (SAMU) ou le 18 (pompiers) !

L’arrivée à la maternité…

Sauf en cas d’urgence, vous commencerez par remplir les formalités administratives d’admission : n’oubliez pas les documents utiles (carte vitale, carte de mutuelle, carnet de maternité, ordonnances, livret de famille…) !


Vous serez ensuite prise en charge par l’équipe médicale.


Diverses informations seront notées : les contractions (début, fréquence, durée), la rupture de la poche des eaux (heure, couleur du liquide) et l’heure de votre dernier repas.


On vous demandera aussi de confirmer si vous désirez ou non une péridurale.


L'examen clinique permettra de contrôler le pouls, la tension artérielle et la température, de vérifier la position du bébé et l’ausculter, de mesurer la hauteur de l’utérus et la dilatation du col.


Des examens biologiques, ainsi qu’un enregistrement du rythme cardiaque foetal et des contractions utérines, complètent ce bilan.


A l’issue de ces premiers examens, si le col de l’utérus est suffisamment dilaté (2 à 3 cm) vous passerez directement en salle de travail.


Si la sage-femme estime que le travail n’a pas commencé ou n’en est qu’au tout début , vous serez installée dans une pièce calme, près de la salle d’accouchement, et où le papa pourra vous accompagner, en attendant que la dilatation progresse.

Le passage en salle de travail…

Vous serez installée sur la table d'accouchement, entourée d’appareils destinés à votre surveillance médicale et celle de votre bébé.


Une perfusion sera mise en place : elle permettra de vous hydrater pendant le travail et de vous administrer des médicaments, si nécessaire.


Si vous avez souhaité une péridurale, l’anesthésiste la posera à ce moment-là.


Toutes les informations médicales de contrôle seront régulièrement notées sur une fiche appelée “partogramme” : tension artérielle, pouls, contractions utérines, dilatation du col, position du bébé, médicaments utilisés…


Un appareil de monitoring permettra d’enregistrer en continu les battements du coeur du foetus et les contractions utérines.

Ainsi, vous serez sous haute surveillance pendant toute la durée de l’accouchement ! A mesure que le jour J approche, vous risquez de partir d’un moment à l’autre… Mieux vaut donc tout prévoir (valises, documents médicaux, moyen de transport…), ce qui limitera votre stress ! Et une fois arrivée à la maternité, ne vous inquiétez pas, vous serez “cocoonée” par l’équipe médicale afin que tout se passe pour le mieux…


Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)


Sources : www.cngof.asso.fr - www.syngof.fr - www.uvp5.univ-paris5.fr

Mise à jour le Jeudi, 13 Septembre 2012 14:56