Je me connecte




Mot de passe oublié ?

Des professionnels vous accompagnent

alt

Vous êtes enceinte ! Votre médecin traitant ou votre gynécologue vous a confirmé la bonne nouvelle… Tout au long de votre grossesse, pour l’accouchement et après la naissance de bébé, différents professionnels de santé vont vous prendre en charge. Qui sont-ils ? Quels sont leurs rôles respectifs ? Explications…

Le médecin généraliste

Le médecin traitant peut assurer la surveillance des grossesses non compliquées jusqu'au sixième ou septième mois. Il doit dépister, le plus précocement possible, les grossesses à risques nécessitant une prise en charge immédiate par un gynécologue-obstétricien. Possédant l’ensemble des informations médicales vous concernant, il joue un rôle essentiel de coordinateur, entre l’équipe obstétricale et les différents spécialistes susceptibles d’intervenir. Après l’accouchement, il prend souvent en charge votre suivi régulier et celui de votre bébé.

La sage-femme

Les compétences de la sage-femme se limitent à la prise en charge des grossesses et
accouchements normaux. Elle assure le suivi médical de la grossesse (examens cliniques, échographies, dépistage des facteurs de risque…), l'accompagnement psychologique de la future mère et les séances de préparation à la naissance. Elle procède à l'accouchement, dispense les soins au nouveau-né et effectue le premier examen postnatal. Dans les jours qui suivent, elle surveille la santé de la mère, lui apporte les informations sur la contraception et la conseille sur l'hygiène et l'alimentation du bébé. Elle pratique, si nécessaire, la rééducation uro-gynécologique des patientes. La sagefemme peut exercer en maternité, en cabinet libéral ou dans un centre de PMI (Protection Maternelle et Infantile), et intervenir à domicile.

Le gynécologue-obstétricien

Le gynécologue-obstétricien est le seul à pouvoir prendre en charge les grossesses ou les accouchements à risque, et à pratiquer les césariennes. Il peut suivre, bien sûr, les femmes enceintes ne présentant aucun problème. Il intervient en cas d’infertilité et de procréation médicalement assistée. Mais ses compétences dépassent le cadre strict de la grossesse (obstétrique) : il pratique aussi des actes médicaux (pathologies gynécologiques, contraception, ménopause…), diagnostiques (échographie, frottis…) et chirurgicaux (hystérectomie, ablation du sein…).

Le médecin anesthésiste

La consultation d'anesthésie est obligatoire dans le mois qui précède l'accouchement, même si vous ne souhaitez pas la péridurale : une complication inattendue peut, par exemple, nécessiter de pratiquer une césarienne en urgence. Au cours de cette consultation, le médecin anesthésiste vous interroge, vous examine et vous prescrit éventuellement des examens complémentaires, de façon à bien connaître votre état de santé, pour réaliser l’anesthésie en toute sécurité. Par ailleurs, il vous informe sur la péridurale et répond à toutes vos questions pour que vous puissiez vous préparer sereinement à l’accouchement. Le médecin qui pratiquera l’anesthésie n’est pas obligatoirement celui que vous avez vu en consultation, mais ce dernier lui a transmis votre dossier avec toutes les précautions à prendre : ne vous inquiétez pas !

Le pédiatre

Le pédiatre est le spécialiste de la santé de l'enfant, de la naissance jusqu’à l’adolescence. A la maternité, en concertation avec l'équipe obstétricale, le pédiatre assure la prise en charge médicale du nouveau-né, dès la salle d'accouchement et jusqu'à son retour au domicile. Il effectue les examens systématiques destinés à s'assurer de la bonne santé du bébé et peut-être amené à intervenir pour pratiquer des soins néonataux, parfois dans des situations d'urgence vitale. Au cours de la première année de l’enfant, 9 examens sont obligatoires : ils peuvent être réalisés par le pédiatre ou le médecin généraliste de votre choix.

La puéricultrice

La puéricultrice est une infirmière ou une sage-femme spécialisée dans la santé et les soins de la petite enfance. Dans les maternités, la puéricultrice est chargée de veiller sur les nouveaux-nés, en collaboration avec le pédiatre et la sage-femme. Elle peut réaliser le premier examen du bébé, assurer les soins infirmiers, établir son régime alimentaire et faire sa toilette. Elle joue aussi un rôle d’éducation et de prévention : elle conseille notamment les jeunes mamans sur les soins, l’allaitement, le développement physique et affectif de l’enfant.

L’auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de la puéricultrice ou de la sagefemme. A la maternité, elle pratique les soins courants du nouveau-né, surveille sa courbe de poids et de température, veille à son hygiène (changes, toilette) et prépare les biberons. Elle conseille et accompagne aussi la maman dans son apprentissage des soins au bébé. Elle assure l'entretien de la chambre de l'enfant et du matériel utilisé.

Les autres intervenants

Lorsque vous avez une maladie chronique ou si une pathologie se déclare pendant la grossesse, différents médecins spécialistes peuvent participer à votre suivi : cardiologue, diabétologue, pneumologue, etc…
Alors que les femmes enceintes se disent souvent épanouies, la grossesse peut être aussi source d’hyperémotivité ou d’anxiété, notamment chez les plus fragiles. Des entretiens avec un psychologue, en liaison avec l’équipe médicale, sont parfois nécessaires pour mieux vivre la grossesse et préparer l’arrivée du bébé.

Si vous éprouvez des difficultés pour choisir une alimentation adaptée ou maîtriser votre prise de poids, les conseils d’un nutritionniste ou d’un diététicien peuvent être utiles.

Dr Alain Batarec (Médecin Généraliste)


Sources
: www.has-sante.fr - www.ameli.fr - www.metiersantesolidarite.gouv.fr

Mise à jour le Samedi, 29 Octobre 2011 07:01
 
Derniers articles ajoutés

Le phénomène de la mumyrexie


Le phénomène de la mummyrexie

Certaines femmes prônent la mummyrexie ou une grossesse XXS...

Enceinte, 5 points à contrôler avant de prendre l'avion


Enceinte 5 points à controler avant de prendre l'avion

Vous attendez un heureux évènement et vous serez peut-être amenée à prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Le congé parental : ce qui change en 2015


Congé parental changement 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications.

Revue de presse du 19-12-14


Revue de presse 19-12-14

Tout ce que nous avons lu, vu et entendu récemment…